L'histoire

USS Rathburne (APD-25), 1944


Destroyers américains : une histoire de conception illustrée, Norman Friedmann. L'histoire standard du développement des destroyers américains, des premiers destroyers torpilleurs à la flotte d'après-guerre, et couvrant les classes massives de destroyers construits pour les deux guerres mondiales. Donne au lecteur une bonne compréhension des débats qui ont entouré chaque classe de destroyer et ont conduit à leurs caractéristiques individuelles.


Bienvenue dans notre base de données de collections en ligne !

Les Recherche par mot clé Le bouton vous permet d'effectuer une recherche générale dans plusieurs champs pour tous les enregistrements de catalogue en ligne. Les recherches par mot-clé utilisent OR comme connecteur par défaut entre les mots (par exemple, une recherche de Ranch Hanley renverra les enregistrements associés à Hanley OU Ranch). Si vous souhaitez rechercher des enregistrements contenant les deux mots-clés, saisissez AND entre les deux mots. Pour rechercher une phrase spécifique, assurez-vous de la mettre entre guillemets (par exemple, "Rocky Pine Ranch"). Vous pouvez également utiliser l'astérisque (*) comme caractère générique (par exemple, une recherche de historique* viendrait avec des enregistrements contenant l'histoire, histoires, historique, etc.). Les recherches ne sont pas sensibles à la casse.

Recherche Avancée

Les Recherche Avancée peut vous aider à être plus précis dans votre recherche. Vous pouvez rechercher un mot ou une phrase dans une catégorie de recherche particulière ou utiliser plusieurs catégories pour affiner davantage vos résultats de recherche. Par exemple, la recherche blanche dans le champ Personnes fera apparaître tous les enregistrements associés à un membre du blanche famille, sans avoir à passer au crible le noir & blanche photographies. Vous pouvez également rechercher des enregistrements de personnes et de créateurs via la recherche avancée. La recherche d'expressions avec des guillemets et l'utilisation de caractères génériques (*) sont disponibles dans la recherche avancée.

Images aléatoires

Les Images aléatoires est un excellent moyen de simplement parcourir la collection. Chaque page d'images aléatoires affiche un assortiment aléatoire d'images provenant des enregistrements en ligne. Si quelque chose pique votre intérêt, cliquez sur la vignette pour afficher une version plus grande de l'image.

Recherches de catalogues (Archives / Photos / Bibliothèques / Objets)

Les boutons de catalogue peuvent également vous aider à affiner votre recherche, en ne recherchant qu'avec un catalogue sélectionné. Si vous souhaitez uniquement rechercher des photos, cliquez sur le bouton Photos bouton et tapez votre mot-clé ou expression. Vous pouvez également parcourir les enregistrements de ce catalogue sans effectuer de recherche. La recherche d'expressions, les caractères génériques (*) ainsi que les instructions AND/OR sont disponibles lors des recherches dans le catalogue.


USS Rathburn (DD 113), destroyer, camouflage éblouissant

Rathburne a été posée le 12 juillet 1917 par William Cramp & Sons Company, Philadelphie. Le navire a été lancé le 27 décembre 1917, parrainé par Mlle Malinda B. Mull. Le destroyer a été mis en service le 24 juin 1918, commandé par le commandant Ward R. Wortman.

Au cours des derniers mois de la Première Guerre mondiale, de juillet à novembre 1918, Rathburne escorta des convois côtiers de la côte médio-atlantique jusqu'à Halifax, en Nouvelle-Écosse, et des convois océaniques vers les Açores. Achevant son dernier convoi à New York le 27 novembre, il y est resté jusqu'au nouvel an 1919, puis a navigué vers le sud jusqu'à Cuba pour les manœuvres d'hiver. Avec le printemps, elle a de nouveau traversé l'Atlantique, a opéré de Brest en mai et juin et est revenue à New York en juillet. En août, il est transféré à la Flotte du Pacifique. Les opérations sur la côte ouest ont occupé le reste de l'année, tandis que la première moitié de 1920 a été consacrée à la révision à Puget Sound. Désigné DD-113 en juillet, il a navigué au large de Washington et dans le golfe d'Alaska d'août 1920 à janvier 1921, puis s'est déplacé vers le sud pour des opérations au large de la Californie.

En juillet, elle s'est dirigée vers l'ouest et à la fin d'août est arrivée à Cavite pour rejoindre la flotte asiatique. Basé là-bas pendant près d'un an, il quitta les Philippines le 16 juillet 1922, croisa au large des côtes chinoises jusqu'en août et le 30 août quitta Nagasaki en route vers Midway, Pearl Harbor et San Francisco. Arrivé à ce dernier le 2 octobre, il s'est rapidement déplacé à San Diego, où il a été désarmé le 12 février 1923 et amarré avec la flotte de réserve jusqu'en 1930.

Remis en service le 8 février 1930, le Rathburne est resté dans le Pacifique oriental, engagé dans des exercices comprenant des problèmes de flotte liés au repérage stratégique, au pistage, à l'attaque et à la défense des convois et à la défense de la côte ouest, jusqu'en 1933. Au début de 1934, il a quitté San Diego pour le canal de Panama et la mer des Caraïbes pour le problème de la flotte XV, un problème en trois phases impliquant l'attaque et la défense du canal, la capture de bases avancées et l'action de la flotte. Une croisière le long de la côte est a suivi et à l'automne elle est revenue à San Diego.

Deux ans plus tard, il est transféré au West Coast Sound Training Squadron et, jusqu'au début de 1944, il sert principalement de navire-école.

Le 25 avril 1944, elle a quitté San Diego pour Puget Sound et la conversion en un transport à grande vitesse. Reclassifiée APD-25 le 20 mai, elle est revenue à San Diego en juin a subi la formation amphibie et en juillet a fumé pour Hawaï. Fin juillet et début août, il s'est entraîné avec les équipes de démolition sous-marine (UDT). Le 10 août, UDT 10 a signalé à bord, et le 12 août, Rathburne a continué vers l'ouest.

Après les répétitions dans les Salomon, Rathburne est sorti de Purvis Bay avec TG 32.5 le 6 septembre. Six jours plus tard, elle est arrivée du Palaus pour commencer ses premières opérations de combat, le bombardement de préinvasion Peleliu et Angaur et les opérations de déminage. Le 14 septembre, il a débarqué l'UDT 10, les a soutenus avec des tirs d'artillerie pendant qu'ils dégageaient les approches des plages d'Angaur et les a réembarqués le 15 septembre. Rathburne a repris le feu de couverture pour l'UDT 8, après avoir réembarqué l'UDT 10, puis le 16 septembre a pris des fonctions de dépistage. Le 19 septembre, elle a quitté Angaur et s'est dirigée vers Ulithi, où UDT 10 a reconnu les plages de Falalop et d'Asor, en commençant le 21 septembre. Le 23 septembre, l'atoll était occupé et Rathburne se dirigea vers le sud, en Nouvelle-Guinée et dans les Amirautés, pour se préparer à l'invasion de Leyte.

Le 18 octobre, l'APD entre dans le golfe de Leyte. Le lendemain, l'UDT 10 a débarqué sur Red Beach dans la zone d'assaut nord entre Palo et San Ricardo. Tout au long de la matinée, Rathburne a fourni un feu de couverture et peu après midi a retiré l'équipe de la plage. Le 20 octobre, elle a couvert les atterrissages et s'est ensuite déplacée à l'appui-feu au large des plages de Dulag. Détachée, peu de temps après son arrivée, elle a commencé des courses de messager et de passagers entre les zones de transport nord et sud.

Le jour suivant, elle a transité par le Détroit de Surigao en route vers les Routes de Kossol, les Amirautés, les Salomon et la Nouvelle-Calédonie. À la fin de novembre elle a fumé à l'ouest, pour la Nouvelle-Guinée. En décembre, elle se prépare à l'offensive de Luçon. Le 27, il a navigué pour le golfe de Lingayen.

Affecté au TU 77.2.1, le groupe d'appui-feu de San Fabian, il fait partie de l'écran antiaérien en route et éclabousse deux avions ennemis le 5 janvier 1945. Le lendemain, il se trouve dans le golfe de Lingayen, protégeant les plus gros navires bombardant la zone d'assaut. . Le 7 janvier, elle a débarqué UDT 10 sur la Plage Bleue et les a couverts pendant qu'ils reconnaissaient la zone pour détruire les obstacles naturels et artificiels. Le 8, elle reprend ses activités de bombardement.

Le 9 janvier, les troupes débarquèrent et, jusqu'au 11 janvier, Rathburne alterna le devoir d'appui-feu avec des patrouilles dans la zone de transport. Le 11 janvier, il est parti pour Leyte, mais 14 jours plus tard, il est retourné à Luzon pour apporter son soutien lors de la poussée contre Manille. L'UDT 10, débarqué le 29 janvier, n'a signalé aucune opposition à San Narciso, mais Rathburne est resté dans la région jusqu'après le débarquement.

Le 3 février, le Rathburne était de retour dans la baie de San Pedro, d'où, le lendemain, il a navigué pour Saipan. De Saipan, elle a porté le courrier à Iwo Jima au début de mars, puis à la mi-mois elle est revenue à la région de Bonin-Volcan pour le devoir de patrouille anti-sous-marine. Le 22 février, elle a quitté la région transporté des prisonniers de guerre à Guam et s'est préparée pour le devoir d'Okinawa.

Escortant le LST Group 91 en route, le Rathburne est arrivé à Kerama Retto le 18 avril. Le lendemain, elle s'est déplacée vers le mouillage de Hagushi et a pris le contrôle et l'escorte.

Le soir du 27 avril, elle était en patrouille au large de Hagushi. Des alertes aériennes avaient été lancées tout au long de la journée. Vers 22 h 00, son radar a détecté un avion ennemi sur le quartier bâbord, à 3 700 yards (3 383 m) mais se rapprochant rapidement.

L'augmentation de la vitesse, le changement de cap et les tirs antiaériens n'ont pas dissuadé le kamikaze. Il a écrasé la proue bâbord sur la ligne de flottaison. Trois compartiments ont été inondés. Le matériel de son a été mis hors service. Des incendies se sont déclarés sur le gaillard d'avant. Mais il n'y a eu aucune victime. Les équipes de contrôle des dommages ont rapidement éteint les incendies et maîtrisé les inondations. Rathburne, ralenti à 5 nœuds (9,3 km/h 5,8 mph), fait pour Kerama Retto.

À la mi-mai, les réparations temporaires étaient terminées et il était en route pour San Diego. Arrivé le 18 juin, il est reconverti en destroyer et reclassé DD-113 le 20 juillet.

Toujours sur la côte ouest lorsque les hostilités ont cessé à la mi-août, Rathburne a reçu l'ordre de se rendre sur la côte est pour être inactivé. Naviguant le 29 septembre, il arriva à Philadelphie le 16 octobre et fut désarmé le 2 novembre 1945. Rayé de la liste de la Navy le 28 novembre, il fut vendu pour démolition à la Northern Metals Co., Philadelphie, en novembre 1946.


CDR Samuel D. Dealey (1944)

“Pour bravoure et intrépidité remarquables au risque de sa vie au-delà de l'appel du devoir en tant que commandant de l'U.S.S. Plus difficile lors de sa cinquième patrouille de guerre dans les eaux contrôlées par le Japon. Éclairé par une lune brillante et révélé à une escorte de destroyer ennemi qui a abattu avec l'intention d'attaquer, le commandant Dealey a rapidement plongé à la profondeur du périscope et a attendu que le poursuivant se rapproche, puis a ouvert le feu, envoyant la cible et tous à bord en flammes avec sa troisième torpille. Plongeant profondément pour éviter les grenades sous-marines féroces, il a de nouveau fait surface et, dans les neuf minutes après avoir aperçu un autre destroyer, avait envoyé l'ennemi la queue en premier avec un coup directement au milieu du navire. Échappant à la détection, il a pénétré les eaux confinées au large de Tawi Tawi avec la base de la flotte japonaise à 6 miles de distance et a porté des coups mortels sur deux destroyers en patrouille en succession rapide. Avec son navire gîté par la commotion de la première cible explosant et le deuxième navire piqué du nez dans une détonation aveuglante, il a dégagé la zone à grande vitesse. Apercu par une importante force de la flotte hostile le jour suivant, il a basculé son arc vers le destroyer de tête pour un autre coup de feu, a tiré trois tubes d'étrave et a rapidement plongé pour être terriblement secoué quelques secondes plus tard par le navire explosant alors que le Harder passait en dessous. Ce record remarquable de cinq destroyers japonais vitaux coulés dans cinq attaques de torpilles à courte portée atteste le vaillant esprit de combat du commandant Dealey et son commandement indomptable.

Samuel David Dealey est né le 13 septembre 1906 à Dallas, au Texas. Il a été nommé à l'Académie navale des États-Unis de ce même état et a obtenu son diplôme en juin 1930. Dealey a été nommé Ensign et a signalé pour le service en mer à bord de l'USS Nevada, où il est promu en juin 1933 au grade de lieutenant junior. En mars 1934, il fut brièvement transféré à l'USS Rathburne, puis rapporta cet été pour une formation sous-marine à la Submarine School, New London, Connecticut. Après avoir obtenu son diplôme, il a servi à bord des sous-marins USS S-34 et USS S-24. Restant en service en mer, il a signalé à bord de l'USS Nautilius puis USS Bass.

En mai 1937, il est affecté en tant qu'assistant du directeur général à la base aéronavale de Pensacola, en Floride. Pendant son séjour à la base aéronavale, il est promu lieutenant en juin 1938. À l'été 1939, il a été affecté en tant que directeur général à bord de l'USS Wyoming, transféré pour être l'Executive Officer à bord de l'USS Reuben James. En avril 1941, il se rapporta à la première division expérimentale en tant que futur officier commandant de l'USS S-20, qu'il commanda pendant deux ans et sur lequel il servit pendant l'entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. En juin 1942, il est temporairement promu lieutenant-commandant. Après une formation supplémentaire à la Prospective Submarine Command Officers School de la Submarine Base, New London, Connecticut, il a aidé à équiper puis à commander l'USS Harder en décembre. Auparavant en octobre, il avait été temporairement promu commandant.

Sous le commandement de Dealey, Harder a servi dans le Pacifique et a participé à six patrouilles de guerre réussies. Il est surtout connu pour son leadership dans la patrouille sous-marine de la cinquième guerre lorsqu'elle a opéré dans les eaux contrôlées par les Japonais au large de Tawi Tawi, aux Philippines, les 9 et 10 juin 1944. Pendant ce temps, Dealey a vaillamment dirigé ses hommes alors qu'ils coulaient cinq destroyers japonais. avec cinq attaques de torpilles à courte portée. Le matin du 24 août, le Harder est coulé dans la baie de Dasol, aux Philippines, par des grenades sous-marines ennemies de sa patrouille de sixième guerre. Il n'y a eu aucun survivant et l'équipage n'a jamais été récupéré. Pour sa bravoure et son intrépidité remarquables dans le naufrage des destroyers japonais pendant la patrouille de la cinquième guerre, il a reçu à titre posthume la Médaille d'honneur. Samuel D. Dealey est inscrit sur le mur des morts de l'American Battle Monuments Commission au cimetière de Manille, à Manille, aux Philippines.

USS Dealey (DE-1006), 1954-1972, a été nommé d'après le commandant Samuel D. Dealey.


Le président des États-Unis d'Amérique est fier de remettre la Navy Cross (à titre posthume) au lieutenant-commandant Egbert Adolph Roth (NSN : 0-62523), United States Navy, pour son héroïsme extraordinaire et ses services distingués dans l'exercice de sa profession de commandant Officier du dragueur de mines USS TANAGER (AM-5), en action contre l'ennemi pendant la période du 7 décembre 1941 au 18 mars 1942. Bien que son commandement ait été chevauché par des bombes japonaises ennemies lors de l'attaque aérienne sur le Navy Yard, Cavite, îles Philippines, le 10 décembre 1941, et malgré d'importants dommages causés par des éclats à son navire, le capitaine de corvette Roth a fait preuve d'un excellent matelotage et de son leadership dans les combats et les manœuvres de son navire. Sa conduite à cette occasion lui a permis, plus tard, de mener d'autres missions d'importance stratégique de nature dangereuse, malgré les fréquentes attaques agressives de bombardements horizontaux et en piqué de l'ennemi, faisant grand honneur à son commandement et au service naval des États-Unis.

Ordres généraux : Commandant 16e district naval, Desp 281200 RCN 7859 (29 avril 1942)
Service : Marine
Grade : Lieutenant-commandant

Le capitaine de corvette Egbert Adolph Roth (NSN : 0-62523), United States Navy, a été capturé par les Japonais après la chute de Corregidor, aux Philippines, le 6 mai 1942, et a été détenu comme prisonnier de guerre jusqu'à sa mort en captivité .

Ordres généraux : Base de données NARA : Dossiers des prisonniers de guerre de la Seconde Guerre mondiale, créés, 1942 - 1947
Service : Marine
Grade : Lieutenant-commandant


USS Rathburne (APD-25), 1944 - Histoire

USS CAVALLARO APD 128

Mars 1945 peu après la mise en service

Photo et historique soumis par Leonard R. Homan, membre d'équipage.
M. Homan a fait don des Cavallaro Deck Logs au musée USS Slater DE 766.

(APD-128 : dp. 1 460 l. 306' b. 36'10" dr. 13' s. 24 k. cpl. 256 a. 1 5" cl. Crosley)


Initialement classé DE-712, le Cavallaro a été reclassé APD-128 le 17 juillet 1944 et converti en transport à grande vitesse pendant sa construction.

L'USS Cavallaro APD-128 a été construit à Bay City, Michigan et lancé le 15 juin 1944. Il a été mis en service le 13 mars 1945 à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, après un voyage mouvementé sur le fleuve Mississippi.

Shakedown à Guatanamo Bay, Cuba et une courte disponibilité de shakedown à Norfolk, Virginie a procédé à son passage à travers le canal de Panama. Elle a ensuite fait rapport au commandant en chef de la flotte du Pacifique le 13 mai 1945, exactement deux mois après sa mise en service.

En procédant via San Diego en compagnie d'autres APD, elle est arrivée à Pearl Harbor le 29 mai 1945 et a signalé au Commandant administratif des Forces amphibies du Pacifique dans la région de Maui Oahu. Elle a reçu deux semaines de formation spéciale. Parti de Pearl Harbor le 13 juin 1945.

Elle a servi d'escorte à Ulithi, aux îles Caroline, via Eniwetok aux îles Marshall. À son arrivée à Ulithi, il est affecté comme escorte aux convois circulant entre Okinawa et Ulithi. Ces courses se sont poursuivies pendant deux mois sans incident, à l'exception des typhons saisonniers caractéristiques de cette région, des raids aériens presque inévitables à Okinawa et des contacts sonores peu fréquents.

Le 25 août, il est affecté à l'escorte de l'USS Auburn AGC-10, le navire amiral du vice-amiral Harry Hill, commandant des cinquièmes forces amphibies. Cette mission l'a emmenée à Manille pour se préparer à l'invasion des îles japonaises de Kyushu et Honshu. Levant l'ancre le 14 septembre 1945, elle a procédé avec l'USS Auburn, le général Krueger commandant le général 6e armée et le vice-amiral Hill à bord, jusqu'à la base principale de Sasebo Kyushu, où il est arrivé le 20 septembre. L'occupation de Sasebo ayant été accomplie les 21 et 22 septembre, le Cavallaro et l'Auburn se dirigent vers Nagasaki, Kyushu et Wakayama, Honshu. Après l'occupation complète de ces zones, le Cavallara, escortant toujours l'Auburn, se dirigea vers la baie de Tokyo le 6 octobre, une semaine plus tard.

Le Cavallaro a quitté l'Auburn et s'est dirigé vers Pearl Harbor, où il a reçu l'ordre de retourner aux États-Unis. Elle a quitté la Baie de Tokyo le 12 octobre 1945, à destination de San Francisco. Après avoir opéré le long de la côte ouest, il est désarmé et placé en réserve à San Diego le 17 mai 1946.

Le Cavallaro a été remis en service le 4 septembre 1953 et après un entraînement intensif, a navigué pour le Japon le 12 mars 1954. Il a servi de navire de contrôle principal dans plusieurs grands exercices amphibies au cours de cette période de service en Extrême-Orient et a transporté des équipes de démolition sous-marine en reconnaissance de jour et de nuit. missions. À l'automne 1954, elle était stationnée à Haiphong et à Saigon, au Vietnam, en tant que quartier général de ceux qui supervisaient le débarquement des réfugiés du Nord-Vietnam communiste transportés vers le sud par la marine américaine dans le cadre de l'opération "Passage vers la liberté". Elle retourna à San Diego le 23 novembre.

À partir de mars 1955, le Cavallaro est rentré à Long Beach, menant des opérations le long de la côte californienne et s'exerçant avec des marines. Entre le 12 janvier 1956 et le 4 octobre, il sert à nouveau en Extrême-Orient, participant à une reconstitution de l'assaut d'Iwo Jima à des fins d'entraînement et visitant des ports au Japon et aux Philippines, ainsi qu'à Hong Kong. Sa dernière croisière vers l'Orient, entre le 10 février 1959 et le 23 mai, l'a trouvée en train de s'entraîner avec les Marines coréens et américains. Cavallaro est retourné à Long Beach pour préparer son transfert en République de Corée, et a été désarmé et transféré le 15 octobre 1959. Elle a servi dans la marine coréenne sous le nom de Kyung-Nam (APD-81). Il devait être coulé comme cible en mai 2002.

* Remerciements particuliers au volontaire web Harold Roth pour la transcription de cette histoire*

Nommé en l'honneur de l'enseigne Salvatore John Cavallaro, b. 6 septembre 1920, New York City, NY
KIA le 9 septembre 1943 à bord du LCT-221 touché par des tirs d'obus à Salerne
Croix de la Marine à titre posthume pour l'héroïsme du 10/07/43 en Sicile

Type : VET
Constructeur : DBC
Quille posée 28/03/44
Lancé 15/06/44
Redésigné 17/07/44
Commandé comme APD 13/05/45
Premier CO : Lt Cdr Edward P. Adams (2)
Déclassé 17/05/2046
Remis en service 09/04/53-10/15/59
à ROK comme KYONG NAM (APD-81) 15/10/59
Frappé (États-Unis) 15/11/74
Frappé 1984


USS Rathburne (APD-25), 1944 - Histoire

Alors que le débarquement américain à Guadalcanal en août 1942 a été relativement sans opposition, les débarquements ultérieurs ne l'ont pas été. De plus, les plages du Pacifique étaient presque totalement inexplorées et difficiles d'accès, une grande différence par rapport au théâtre européen avec ses courtes distances et ses rivages bien cartographiés. Des efforts ont été faits pour cartographier les côtes avec des photographies aériennes, mais ces efforts ont été en grande partie infructueux. Les NCDU ont été envisagés pour une utilisation dans les grands atterrissages mais étaient considérés comme trop petits, il y avait plus que simplement faire sauter les obstacles connus à faire. Par conséquent, un programme précipité a été lancé pour créer des unités plus grandes, utilisant les membres principaux de plusieurs NCDU, mais en les augmentant avec des Navy Seabees, des Marines et des ingénieurs de combat de l'armée pour obtenir les plus grandes équipes. Non seulement ils démoliraient les obstacles, mais ils les trouveraient d'abord et cartographieraient également les zones et les conditions d'atterrissage. Ces équipes ont été baptisées Underwater Demolition Teams One et Two, et étaient encore en formation lorsque les États-Unis ont lancé l'opération Galvanic, les invasions de l'atoll de Tarawa et de Makin.

En novembre 1943, les Marines américains ont attaqué Tarawa et Makin dans le Pacifique. Bien que les deux îles aient été prises, le débarquement à Tarawa fut un désastre et Makin presque. S'appuyant sur d'anciennes cartes et ignorant les informations sur les courants intenses apparus pendant la fenêtre d'invasion prévue, le plan de la Marine à Tarawa laissait les Marines à un demi-mile du rivage. Des Marines à pleine charge ont été forcés de traverser les récifs coralliens ouverts jusqu'au rivage sous un feu intense. En plus des décès dus aux tirs ennemis, de nombreux Marines ont été tués lorsque le poids de leur équipement les a tirés vers le bas lorsqu'ils sont entrés dans des trous causés par des bombes et des obus de mortier. La plage de Makin s'est avérée si petite qu'il y avait un grave goulot d'étranglement de péniches de débarquement et ce n'était que le manque total de défense sur la plage qui a permis aux États-Unis de prendre l'île sans un assaut sanglant.

L'opération Galvanic a enseigné à la Marine de sérieuses leçons. La reconnaissance photographique et les anciennes cartes n'étaient pas suffisantes pour planifier une grande invasion de rivages hostiles. Ils auraient besoin d'hommes à vue pour cartographier les plages et leurs approches. Malgré les notions populaires selon lesquelles le besoin d'UDT venait de Tarawa, ce sont Tarawa et Makin qui ont simplement accéléré un programme qui était déjà en marche. Il a été décidé d'étendre le programme UDT, mais ils devaient d'abord être testés, et avant que cela ne se produise, ils devaient terminer leur formation.

Ils s'entraînaient à Waimanalo Bay sur l'île d'Oahu. En même temps que les NCDU fonctionnaient, la Marine avait déplacé certains des marins formés par NCDU dans le Pacifique pour constituer une capacité de nettoyage des plages. Là, ils ont été combinés avec des membres des Navy Seabees (« CB » ou bataillons de construction), des Marines et des Army Combat Engineers et intégrés dans des unités plus grandes baptisées UDT, ou Underwater Demolition Teams. Les premiers UDT étaient les équipes 1 et 2, composées chacune de 13 officiers et 85 marins enrôlés. Après leur courte formation de deux mois, les UDT 1 et 2 ont été affectés à la Task Force 52 (UDT-1) et à la Task Force 53 (UDT-2) et déployés pour participer à l'opération Flintlock l'invasion des îles Marshall en janvier 1944. .

Contrairement à leurs équipes ultérieures, les premiers UDT n'étaient pas équipés de plongeurs de combat fidèles à leurs racines NCDU, ils étaient censés opérer à partir de péniches de débarquement dans des bottes et des casques lourds et étaient attachés aux bateaux. Pendant la partie Kwajalein de l'invasion des îles Marshall, cette doctrine a commencé à changer lorsque deux membres de l'UDT-1 se sont déshabillés en short de bain et ont nagé devant un bateau pour repérer les têtes de corail après que le barreur eut déterminé qu'il ne pouvait pas aller plus loin. Après leur incursion sur la plage et retour, ils ont fait rapport à l'amiral en charge de l'ensemble de l'invasion et ont recommandé que les Marines soient envoyés dans des chars amphibies Amtrak au lieu de bateaux. L'assaut initial avec des Amtracks s'est bien passé, et des renforts ultérieurs à marée haute ont été effectués avec des bateaux (qui pouvaient transporter plus et étaient plus rapides) en raison des informations qu'ils avaient obtenues. Le succès de l'UDT-1 auprès des nageurs a conduit à l'adoption de cette tactique et elle a été largement utilisée tout au long de la guerre et au-delà.

Après leur rapport initial et l'assaut qui a suivi, l'UDT-1 a creusé des canaux dans le corail pour permettre aux plus gros LST (Landing Ship, Tank) de décharger leur cargaison et a nettoyé les épaves japonaises qui parsèment les côtes. À quelques reprises, ils ont été envoyés à l'intérieur des terres pour aider l'armée à nettoyer des bunkers fortement fortifiés. Après que Kwajalein, l'UDT-1 se soit rendu sur l'île d'Engebi à côté et ait exploré une section de plage de 400 mètres, soufflant des récifs coralliens qui bloqueraient les navires de débarquement et marquant les positions des casemates japonaises sur leurs cartes japonaises capturées. Cette nuit-là, les casemates signalées par l'UDT sont bombardées par la flotte entourant l'île. L'atterrissage du lendemain s'est très bien passé. Le lieutenant Luehrs de l'UDT-1 a empêché un revers majeur lorsqu'il a couru sous le feu d'un groupe d'Amtracks qui commençaient à sortir des voies balisées vers un territoire non dégagé.

UDT-2 a participé à l'invasion de Roi-Namur, à côté de Kwajalein. La nuit précédant l'invasion, les membres de l'UDT-2 ont effectué une reconnaissance de la plage et du récif à l'aide de canots pneumatiques et ont trouvé la plage dégagée d'obstacles et le corail suffisamment bas pour ne pas constituer une menace pour la péniche de débarquement. Comme l'UDT-1, ils ont tenté d'utiliser des péniches de débarquement de drones pour faire de gros trous dans le corail en toute sécurité. Comme les drones de l'UDT-1, ceux de Two ont également échoué ( l'un tournait autour et éperonnait l'engin dont il était sous le contrôle ). Leur principale pièce d'équipement étant un échec, les membres de l'UDT-2 sont montés avec les Marines dans la première vague et ont aidé en faisant sauter des bunkers et en dynamitant des têtes de corail qui empêchaient les plus gros LST de s'échouer.

Pendant que les deux UDT faisaient leurs preuves, d'autres améliorations ont été apportées au programme. La base d'entraînement de Waimanalo a été fermée et une nouvelle base à Kihei sur l'île de Maui a été établie en février 1944 qui servirait aux UDT pour le reste de la guerre. La base de Waimanalo était pleine avec seulement deux équipes de 100 hommes, la nouvelle "Base expérimentale et d'entraînement à la démolition sous-marine" de la base d'entraînement amphibie de Kamaole entraînait treize équipes à la fois à son apogée à la fin de 1944. Après le débarquement de Normandie en juin 1944, tous Les diplômés de Fort Pierce ont été envoyés dans le Pacifique après l'obtention de leur diplôme et toutes les nouvelles équipes ont été créées en tant qu'UDT. À la fin de la guerre, il y avait plus de trente UDT dans l'US Navy, avec des plans d'extension jusqu'à l'UDT-60. Parmi ceux-ci, tous sauf deux ont reçu une formation à Maui et trois ont sauté à Fort. Pierce et entraîné soley sur Maui.

Après l'opération Flintlock, les UDT 1 et 2 ont été désactivés et envoyés à Maui, certains pour former les nouvelles équipes UDT et d'autres pour former les nouveaux UDT en cours de création. Les équipes 3, 4, 5, 6 et 7 ont été les premières créées, en mars, et entraînées pour la guerre en expansion dans le Pacifique. Draper Kauffman avait réussi à se faire affecter à une zone de combat et avait pris le commandement de l'UDT-5 et plus tard le commandement général de trois des UDT qui devaient opérer lors de l'invasion de Saipan. Au cours de l'entraînement et de la préparation de cette invasion, les leçons apprises et les nouvelles exigences ont forcé le développement de nouvelles tactiques et de nouveaux équipements.

La reconnaissance des cordes était l'une de ces techniques. Une grande quantité de ligne de pêche était nouée avec des nœuds uniques à une distance régulière afin qu'un plongeur puisse dire combien de ligne était jouée par le nœud qu'il avait dans la main. Le conteneur de la ligne était ancré à un point connu, et en utilisant les distances de celui-ci et les références de la plage, les plongeurs ont pu marquer les profondeurs et les notes sur un tableau avec un crayon gras. Les résultats de tous les plongeurs ont ensuite été combinés et tabulés, donnant une représentation précise des contours et des obstructions de la plage sous-marine. Les nageurs ont également eu leurs corps peints avec des lignes noires tous les six pouces afin qu'ils puissent mesurer avec précision la profondeur et la signaler d'une manière utilisable.

Un nageur nagerait en ligne droite, mesurant la profondeur et notant les mesures sur une feuille de plexiglas tandis que l'autre nagerait en zigzag, à la recherche d'obstacles et de têtes de corail. Des « matelas volants » ont été essayés, de petits radeaux motorisés qui permettraient théoriquement à un chef d'équipe de travailler avec tous ses nageurs pendant la mission. En pratique, ceux-ci se sont avérés très dangereux et n'ont jamais vu d'action au-delà de Saipan.

La bonne nouvelle pour les équipes de l'UDT fut l'arrivée des APD ou Auxiliary Personnel Destroyers, qui étaient le transport à grande vitesse auquel ils étaient attachés lors des actions d'invasion. Les UDT 1 et 2 étaient partis en guerre dans des transports qui ne pouvaient pas les soutenir lors des débarquements et contenaient des centaines de troupes, les nouveaux APD rapides étaient équipés de canons de 5" et pouvaient fournir un soutien limité lors d'un débarquement. Les premiers APD ont été convertis au ras de la Première Guerre mondiale destroyers de pont qui étaient exigus et ne laissaient presque aucune place à l'exercice ou à l'entraînement.La deuxième génération était des navires DE ou Destroyer Escort convertis, qui étaient plus récents, plus rapides et avaient assez de place pour l'exercice au moins, sinon le confort.

L'assaut de Saipan, le premier assaut de jour planifié avec de nombreux nageurs, s'est bien déroulé. Il y avait plus de leçons apprises et de tactiques développées, mais le massacre redouté des nageurs en plein jour n'avait pas eu lieu. Il avait été prouvé que le meilleur moyen de recueillir des renseignements sur les plages ennemies était de demander aux nageurs de cartographier toute la zone de débarquement à la lumière du jour, laissant derrière eux la protection de leurs bateaux et l'obscurité.

Les UDT ont rapidement établi une réputation au sein de la flotte. Pour les marins de tous les jours, c'étaient des casse-cou qui affrontaient les Japonais à découvert, loin d'un navire, avec seulement un couteau et un maillot de bain. Pour l'amirauté, ils étaient un mal nécessaire, à court de bienséance mais totalement efficaces dans leurs résultats. La fierté de l'équipe était élevée, certaines équipes se sont glissées sur les plages et ont laissé des pancartes accueillant les envahisseurs des Marines américains sur l'île avant même le début des invasions. Lors de l'invasion de Guam, par exemple, l'UDT-4 a laissé un panneau sur la plage près de la ville d'Agat qui disait :

Bienvenue aux marins
AGAT USO deux blocs
Avec l'aimable autorisation de l'UDT-4

Les UDT ont de nouveau fait leurs preuves à Guam, plus de 940 obstacles ont été levés en six jours d'opérations.

En juin 1944, l'opération Forager a commencé. La chaîne d'îles de Marianus, défendue par environ 60 000 Japonais, était nécessaire pour servir de base aux opérations contre le continent japonais et les territoires sous contrôle japonais. Des trois îles de la chaîne, Saipan était la première. Les UDT 3, 4, 5, 6 et 7 ont été envoyés pour avoir lieu dans cette opération. Plusieurs améliorations positives sont sorties de l'opération Marianus. La descente à grande vitesse et le ramassage des nageurs à l'aide d'un lancer et d'une récupération ont été utilisés. Les masques et les palmes de bain ont été largement utilisés pour la première fois. De nouvelles méthodes de transport des explosifs vers la plage depuis les navires ont été développées.

L'UDT-10 et l'USS Burfish SS-312, transportant l'UDT Able, ont été percutés par un autre destroyer américain et coulé avec la perte de tout l'équipement d'Able. Ils ont ensuite été démantelés et envoyés à d'autres équipes pour aider à la dotation en personnel

L'invasion d'Okinawa a été le plus grand déploiement de forces spéciales navales, avec près de 1 000 membres de l'UDT participant. Les UDT 7, 11, 12, 13, 14, 16, 17, 18 ont participé.

L'invasion de Luzon aux Philippines était une autre grande opération, avec la participation des UDT 5, 8, 9, 10, 14 et 15.

La plupart des équipes UDT se sont rassemblées en Californie pour préparer l'invasion prévue de la patrie japonaise à la fin de la guerre. Certains ont été envoyés au Japon pour aider à l'occupation.

À la suite d'actions à Leyte, l'UDT-3 a été transféré à AP-39 Président Hayes. Ganter est entré dans le port de Tokyo le 4 septembre 1945 et l'UDT a reconnu les plages de Shiogama Wan et Ominato Ko sur l'île principale japonaise de Honshu. L'UDT 3 a inspecté le port d'Otaru, Hokkaido, du 30 septembre au 7 octobre.

Agana Bay, Guam, le 17 juillet. L'équipe quatre a fait sauter de nombreux obstacles remplis de corail de "crèches" faites de rondins de palmier et reliés les uns aux autres par des câbles. L'équipe quatre a également laissé une pancarte sur la plage avant le premier débarquement qui disait: "Bienvenue Marines AGAT USO à deux pâtés de maisons avec l'aimable autorisation de l'UDT-4."

L'un des bateaux de l'UDT-4 a été touché par des tirs de mortier et a coulé à Leyte le 18 octobre.

Le danger ne se limite pas aux débarquements et l'équipe Six a été mise en danger une nuit à Manus Harbour lorsque des explosifs au tétrytol transférés d'un autre navire ont pris feu sur le pont. Les démos de l'équipe Six ont montré leur bravoure en ramassant les explosifs enflammés et en les jetant par-dessus bord avant qu'ils ne puissent endommager le vaisseau ou provoquer une explosion.

Invasion des Mariannes : Saipan en juin 1944. Attaché à l'APD-10 Brooks II. Reconnaissance effectuée sur deux sites d'atterrissage potentiels sur l'île de Tinian le 10 juillet 1944. Le 24 juillet, l'UDT-7 a participé à un faux atterrissage de jour pour détourner l'attention des Japonais du véritable atterrissage. Le 12 septembre 1944, lors de l'invasion de Peleliu, l'UDT-7 a dégagé des chemins à travers les champs de mines. Rotation à la base expérimentale et de formation à la démolition sous-marine à Kihei, Maui, pour organiser la formation des nouvelles équipes UDT après Peleliu.

Plusieurs membres de l'UDT-7 ont montré leur calme sous le feu lors de ce voyage lors du transfert d'explosif tétrytol inutilisé de Stringham à UDT-6 sur l'USS Clemson. À un moment donné, au mouillage à Manus, un incendie s'est déclaré parmi le tétrytol à bord d'un des navires et s'est rapidement propagé à l'autre navire. Les marins des deux navires ont commencé à sauter par-dessus bord, craignant une explosion catastrophique, mais les membres des équipes sept et six ont rapidement commencé à jeter les explosifs brûlants par-dessus bord et à empêcher la catastrophe.

Déployé à nouveau lors de l'invasion d'Okinawa en avril 1945 à bord de l'APD-51 USS Hopping. L'équipe Huit était active dans l'invasion de Luzon en janvier 1945. Opérant sur les plages nord du golfe de Lingayen alors qu'il était attaché au Badger, l'UDT-8 a effectué deux missions de reconnaissance de plage pour les mines et les obstructions et a cartographié les plages sans opposition. Rotation à la base expérimentale et de formation à la démolition sous-marine à Kihei, Maui, pour organiser la formation des nouvelles équipes UDT après la fin de l'invasion de Luzon.

Les membres de l'UDT-10 ont participé à la seule opération sous-marine de l'UDT pendant la Seconde Guerre mondiale. While deployed on SS-312 USS Burfish five members of UDT-10 scouted the waters and shores around Peleiu s southeastern tip on 9 August, 1944. On 18 August they performed a reconnassaince of Gagil Tomil s northeast coast and found a barrier reef. Two members of UDT-10 and one from the Underwater Demolition Training and Experimental Base were captured and executed after being tortured. Article here , UDT-10 scouted approaches to Angaur beaches September 14th & 15th. East beaches scouted the 14th were found to be clear of obstacles and lightly defended but subjected to heavy currents. North beaches the next day were clear of obstacles and defense and no further action was required of them. Following this Rathburn headed for Ulithi, where they were tasked with clearing and marking five beaches for assault within three days. UDT-10 reconnoitered the Falalop and Asor beaches beginning September 21st and the following three the next day. No obstacles or enemy forces were found. Afterwards members assited the Beachmaster with landing operations. Ulithi became a main US Naval base for the remainder of the war, being a ring of small islands forming a protected anchorate neary 180 square miles in size and having the capacity to hold up to 1,000 large ships at once.

We offer fast success in cisco tvoice & MB3-413 exams by using our high quality 70-505 & 70-680 with definite guarantee of MB3-527 success.

UDT-10 assaulted "Red Beach" at San Pedro Bay between Palo and San Ricardo during the landings in Leyte Gulf on October 19th, 1944. On January 7th, 1945 UDT-10 scouted Blue Beach in Lingayen Gulf and destroyed natural and manmade obstacles with demolitions. Performed a nighttime reconnaissance mission without incident two weeks later on January 26th. Landed at San Nareiso on Luzon on the 29th of January and found no opposition. Created a forward training base for UDT's on Guam in Feburary of 1945, then rotated to the Maui base in May. Sent back to the US in June and all team personnel given leave until July 1, at which time the unit reformed at Fort Pierce. Shortly thereafter the war ended and UDT-10 stayed on to help disestablish Fort Pierce until it was deactivated in February of 1946.

Balikpapan, Borneo in early July, 1945

UDT-13 was formed from members of Training Class Seven, Fort Pierce. One member killed during an accident January 29, 1945. Ray LeBlanc was welding a fitting over the side of a ship when a wave from a passing wave splashed against the side of the hull, grounding his welding gear and electrocuting him to death or unconsciousness. His body was recovered but he had died either to electrocution or drowning subsequent to electrocution.

While attached to APD-39 USS Barr on April 6-7 and returned to Kihei, arriving later that month after a long journey through many ports. Disaster nearly struck during the transfer to Wayne when a Kamikaze came close to hitting the Barr when her fantail was loaded with the UDT's explosizes.
Notes: "Lucky number 13", Team 13 had a black cat as a mascot, 13 officers, had taken 13 days to transit from Fort Pierce to Maui, and was attached to APD number 39, which is the product of three times 13.


USS Rathburne (APD-25), 1944 - History

(Destroyer No. 113: dp. 1,060 1.314'6" b. 31' dr. 12' s.35k.
cpl. 133 a. 4 4", 2 3", 12 21" tt. cl. Wiekes)

The flrst Rathburne was laid down 12 July 1917 by William Cramp & Sons' Co., Philadelphia, Pa., launched 27 December 1917 sponsored by Miss Malinda B. Mull and commissioned 24 June 1918, Comdr. Ward R. Wortman aux commandes.

Au cours des derniers mois de la Première Guerre mondiale, de juillet à novembre 1918, Rathhurne escorta des convois côtiers de la côte médio-atlantique jusqu'à Halifax et des convois océaniques vers les Açores. Achevant son dernier convoi à New York le 27 novembre, elle y est restée jusqu'au nouvel an 1919, puis a navigué vers le sud jusqu'à Cuba pour les manœuvres d'hiver. Avec le printemps, elle a de nouveau traversé l'Atlantique, a opéré de Brest en mai et juin et est revenue à New York en juillet. En août, elle a été transférée à la flotte de Pactflc. Les opérations sur la côte ouest ont occupé le reste de l'année, tandis que le premier semestre! de! 1920 a été consacré à la révision à Puget Sound. Désigné DD-113 en juillet, il a navigué au large de Washington et dans la Mouette de l'Alaska d'août 1920 à janvier 1921, puis s'est déplacé vers le sud pour des opérations au large de la Californie.

En juillet, elle s'est dirigée vers l'ouest et fin août, elle est arrivée à Cavite pour rejoindre la flotte asiatique. Basé là-bas pendant près d'un an, il quitta les Philippines le 16 juillet 1922, croisa au large des côtes chinoises jusqu'en août et, le 30 de ce mois, quitta Nagasaki pour se rendre à Midway, Pear Harbor et San Francisco. Arrivé à ce dernier le 2 octobre, il s'est rapidement déplacé à San Diego, où il a été désarmé le 12 février 1923 et a été amarré avec la flotte de réserve jusqu'en 1930.

Rocommissioned 8 February 1930, Rathburne remained in the eastern Pacific, engaged in exercises including fleet problems involved with strategic scouting, tracking, attacking, and defense of convoys and the defense of the west coast, through 1933. In the spring of 1934 she departed San Diego for the Panama Canal and the Caribbean for Fleet Problem XV, a three-phased problem involving the attack and defense of the Canal the capture of advanced bases and fleet action. Une croisière le long de la côte est a suivi et à l'automne elle est revenue à San Diego.

Deux ans plus tard, il est transféré au West Coast Sound Training Squadron et, jusqu'au printemps 1944, il sert principalement de navire-école.

Le 25 avril 1944, il quitte San Diego pour Puget Sound et se convertit en transport à grande vitesse. Reclassifiée APD-25 le 20 mai, elle est revenue à San Diego en juin a subi la formation amphibie et en juillet a fumé pour Hawaï. Fin juillet et début août, il s'est entraîné avec des équipes de démolition sous-marine (UDT). Le 10 août, UDT 10 se rendit à bord et le 12, Rathburne continua vers l'ouest.

Après les répétitions dans les Salomon, Rathburne est sorti de Purvis Bay avec TG 32.5 le 6 septembre. Six jours plus tard, il arriva du Palaus pour commencer ses premières opérations de combat, le bombardement de pré-invasion Peleliu et Angaur et les opérations de déminage. Le 14, il a débarqué l'UDT 10, les a soutenus avec des coups de feu alors qu'ils dégageaient les approches des plages d'Angaur et les a réembarqués le 15. Rathburne a repris le feu de couverture pour l'UDT 8, après avoir réembarqué l'UDT 10, puis le 16 a pris des fonctions de dépistage. Le 19, il a quitté Angaur et s'est dirigé vers Ulithi, où l'UDT 10 a reconnu les plages de Falalop et d'Asor, en commençant le 21. Le 23, l'atoll était occupé et RalAburne se dirigea vers le sud, en Nouvelle-Guinée et dans les Amirautés, pour se préparer à l'invasion de Leyte.

Le 18 octobre, l'APD entre dans le golfe de Leyte. Le 19, l'UDT 10 a débarqué sur Red Beach dans la zone d'assaut nord entre Palo et San Ricardo. Tout au long de la matinée, Raliburne a fourni un feu de couverture et peu après midi a retiré l'équipe de la plage. Le 20, il couvrait les débarquements, puis se déplaçait en appui-feu au large des plages de Dulag. Detsehed, peu après son arrivée, elle a commencé des trajets de messagers et de passagers entre les zones de transport nord et sud.

Le jour suivant, elle a transité par le détroit de Surigao en route vers les routes de Kossol, les Amirautés, les Salomon et la Nouvelle-Calédonie. À la fin de novembre elle a fumé à l'ouest, pour la Nouvelle-Guinée. En décembre, elle se prépare à l'offensive de Luzon. Le 27, il s'embarqua pour le golfe de Lingayen.

Assigned to TU 77.2.1, the San Fabian fire support group, she

acted as part of the antiaircraft screen en route and splashed two enemy planes on 5 January 1945. On the 6th she was in Lingayen Gulf, screening larger ships bombarding the assault area. Le 7, elle a atterri UDT 10 sur Blue Beach et les a couverts alors qu'ils reconnaissaient la zone pour détruire les obstacles naturels et artificiels. Le 8, elle reprit ses activités de bombardement.

Le 9, les troupes débarquèrent et, jusqu'au 11, Rathburne alterna les missions d'appui-feu et les patrouilles dans la zone de transport. Le 11, il a pris la route pour Leyte, mais 14 jours plus tard, il est retourné à Luzon pour apporter son soutien lors de la poussée contre Manille. L'UDT 10, débarqué le 29, n'a signalé aucune opposition à San Nareiso, mais Rathburne est resté dans la région jusqu'après le débarquement.

Le 3 février, le Rathburne était de retour dans la baie de San Pedro, d'où, le 4, il s'embarqua pour Saipan. De Saipan, elle a porté le courrier à Iwo Jima au début de mars, puis à mldmonth elle est revenue à la région de Bonin-Voleano pour le devoir de patrouille anti-sous-marine. Le 22, elle a quitté la zone transportée des prisonniers de guerre à Guam et s'est préparée pour le service au large d'Okinawa.

Escortant le LST Group 91 en route, le Rathburne est arrivé à Kcrama Retto le 18 avril. Le 19, il s'est déplacé au mouillage de Hagushi et a pris des fonctions de contrôle et d'escorte.

Dans la soirée du 27, elle était en patrouille au large de Hagushi. Des alertes aériennes avaient été lancées tout au long de la journée. Vers 22h00, son radar a détecté un avion de combat sur le quartier bâbord, à 3700 mètres mais se rapprochant rapidement.

L'augmentation de la vitesse, le changement de cap et les tirs antiaériens n'ont pas dissuadé le kamikaze. Il a écrasé la proue bâbord sur la ligne de flottaison. Trois compartiments ont été inondés. Le matériel de son a été mis hors service. Des incendies se sont déclarés sur le gaillard d'avant. Mais il n'y a eu aucune victime. Les équipes de contrôle des dommages ont rapidement éteint les incendies et maîtrisé les inondations. Rathburne, ralenti à 5 nœuds, fait route vers Kerama Retto.

À la mi-mai, les réparations temporaires étaient terminées et il était en route pour San Diego. Arrivé le 18 juin, il est reconverti en destroyer et reclassé DD-113 le 20 juillet.

Toujours sur la côte ouest lorsque les hostilités ont cessé à la mi-août, Rathburne a reçu l'ordre de se rendre sur la côte est pour être inactivé. Naviguant le 29 septembre, il arriva à Philadelphie le 16 octobre et fut désarmé le 2 novembre 1945. Rayé de la liste de la Navy le 28, il fut vendu pour démolition à la Northern Metals Co., Philadelphie, en novembre 1946.


USS Rathburne (APD-25), 1944 - History

Milton Lox Knudson, born 20 October 1923 in Geneva, Ill., enlisted in the Navy 1 July 1941. While serving on destroyer LAFFEY (DD-459) in the Southwest Pacific he distinguished himself 15 September 1942 during rescue operations for survivors of the torpedoed aircraft carrier WASP (CV-7). With "courageous disregard" for his personal safety, he dived over the side of his ship and swam considerable distances with lines to rescue the stricken carrier's exhausted sailors, thus saving the lives of many who otherwise might have perished. During the heroic night naval action off Guadalcanal 13 November 1942, Seaman First Class Knudson was killed when LAFFEY was sunk by Japanese torpedoes and gunfire. He was posthumously awarded the Navy and Marine Corps Medal for his valor.

ADP-101
Displacement: 1,390 t.
Length: 306'
Beam: 37'
Draft: 12'7"
Speed: 24 k.
Complement: 204
Armament: 1 5" 6 40mm 6 20mm 2 depth charge tracks
Class: CROSLEY

KNUDSON (DE-591) was laid down 23 December 1943 by Bethlehem-Hingham Shipyards, Inc., Hingham, Mass. launched 5 February 1944 sponsored by Mrs. Emmons R. Knudson reclassified APD-101 on 17 July 1944 and commissioned 25 November 1944, Lt. Dudley C. Sharp in command.

After shakedown, KNUDSON departed Norfolk 18 January 1945 for the Pacific. Steaming via San Diego, the high-speed transport arrived Pearl Harbor 9 February for training with UDT units. With UDT 19 embarked, she departed Pearl 28 February, steamed via Eniwetok, and arrived Ulithi 12 March to prepare for operations in the Ryukyus. Clearing Ulithi 21 March for operations off Kerama Retto, she supported UDT 19 during reconnaissance and demolition operations on Kuba, Aka, Keise, and Geruma Shima from 25 March to 30 March. While serving as antisubmarine screen 26 March, she was attacked by an enemy bomber. Her guns splashed the plane after two bombs had missed her close aboard. On 1 April, she continued ASW patrols during amphibious landings at Hagushi, Okinawa. During the next 2 weeks she conducted screening patrols off the western shores of Okinawa. Then she sailed l4 April for Guam escorting battleship NEVADA (BB-36), arriving 19 April. She proceeded to Ulithi 23 April, debarked UDT 19 on the 25th, and departed 5 May for Okinawa, escorting heavy cruiser PORTLAND (CA-33). Reaching Okinawa 8 May, she resumed screening duty and helped repel enemy air attacks until 15 June when she departed Hagushi Anchorage for Leyte.

Arriving 18 June, KNUDSON operated in the northern Philippines until 4 July. She departed Subic Bay as escort for an Okinawa-bound, LST convoy, reaching Guam 16 July. After embarking UDT 19, she sailed 19 July for the West Coast via Eniwetok and Pearl Harbor, arriving San Diego 5 August. KNUDSON embarked UDT 25 on 13 August, departed 16 August for the Far East, and arrived Tokyo Bay, Japan, 4 September. She operated out of Yokosuka until 20 September when she returned to the United States, arriving San Diego 11 October. She continued her service in the Pacific from 30 October to 12 May 1946, carrying men and supplies to bases in the Marshalls, Marianas, Admiralties, and Philippines. Departing Manila Bay 20 April with homebound veterans embarked, she arrived San Pedro 12 May. & KNUDSON decommissioned 4 November and entered the San Diego Group, Pacific Reserve Fleet, 15 November.

KNUDSON recommissioned 6 August 1953, Lt. Comdr. J. F. Roohan, Jr., in command. After shakedown and conversion to an APD Flagship, she departed San Diego 3 May 1954 for the Western Pacific. Arriving Yokosuka 23 May, she conducted amphibious exercises off Japan, South Korea, and Okinawa. Clearing Tokyo Bay 13 August, she sailed for the Vietnamese coast, where she arrived Haiphong, North Vietnam, 22 August, & as flagship for the Commander, Embarkation Group, she participated in Operation "Passage to Freedom" through which the Navy evacuated almost 300,000 Vietnamese from North to South Vietnam. From 22 August to 19 September, she operated out of Haiphong during the loading of refugees, cargo, and military equipment by Navy ships. Then she steamed to Saigon, South Vietnam, arriving 22 September. Continuing to Subic Bay 2 October, she returned to Yokosukavia Hong Kong 1 November. On 7 November she sailed for the United States, arriving San Diego 23 November.

KNUDSON operated out of San Diego and Long Beach supporting amphibious training during 1955 and early 1956. Departing Long Beach 24 March 1956, she steamed via Pearl Harbor to Eniwetok where she arrived 10 April. Until returning to Pearl 23 July, she supported nuclear tests in the Marshall Islands. She returned Long Beach 6 August and resumed amphibious, UDT, and ASW training operations. After sailing to San Francisco 27 September, KNUDSON decommissioned 2 January 1958 and joined the Stockton Group, Pacific Reserve Fleet, later to transfer to the Texas Group, where she remains.

KNUDSON received one battle star for World War II service.

Stricken from the Navy Register on 15 July 1972, KNUDSON was sold on 6 December 1974.

K. Jack Bauer and Stephen S. Roberts, & "Register of Ships of the U. S. Navy, 1775-1990," p.233.

List of site sources >>>