L'histoire

Mussolini remet en question les plans d'Hitler


Un message de Benito Mussolini est transmis à Adolf Hitler. Mussolini a demandé s'il était vraiment nécessaire « de risquer tout, y compris le régime, et de sacrifier la fleur des générations allemandes ».

Le message de Mussolini était plus qu'un peu fallacieux. À l'époque, Mussolini avait ses propres raisons pour ne pas vouloir que l'Allemagne répande la guerre sur le continent européen : l'Italie n'était pas prête à se joindre à l'effort, et l'Allemagne obtiendrait toute la gloire et éclipserait probablement le dictateur italien. L'Allemagne avait déjà pris les Sudètes et la Pologne ; si Hitler prenait la France et intimidait ensuite la Grande-Bretagne à la neutralité – ou pire, la battait au combat – l'Allemagne gouvernerait l'Europe. Mussolini avait pris les rênes du pouvoir en Italie bien avant qu'Hitler ne s'empare de l'Allemagne et, ce faisant, Mussolini se vantait de refaçonner un nouvel empire romain à partir d'une Italie encore économiquement arriérée et militairement faible. Il ne voulait pas être éclipsé par l'arriviste Hitler.

Et donc le Duce espérait caler le moteur de guerre de l'Allemagne jusqu'à ce qu'il puisse comprendre son prochain mouvement. L'ambassadeur d'Italie à Berlin a transmis le message de Mussolini à Hitler en personne. Mussolini croyait que « les grandes démocraties… devaient nécessairement tomber et être récoltées par nous, qui représentons les nouvelles forces de l'Europe ». Ils portaient « en eux les germes de leur décadence ». Bref, ils se détruiraient, alors reculez.

Hitler l'a ignoré et a avancé avec des plans pour conquérir la Hollande, la Belgique, le Luxembourg et la France. Mussolini, plutôt que de lier la fortune de l'Italie à celle de l'Allemagne - ce qui signifierait nécessairement partager les projecteurs et le butin de toute victoire - a commencé à tourner les yeux vers l'Est. Mussolini a envahi la Yougoslavie et, dans un mouvement stratégique célèbre désastreux, la Grèce.


Hitler et Mussolini

L'allié politique et militaire évident de l'Allemagne nazie en Europe était l'Italie. Les Italiens étaient gouvernés par un régime fasciste sous Benito Mussolini depuis 1925. Le fascisme italien était bien le frère aîné du nazisme, un fait qu'Hitler lui-même a reconnu. Pourtant, malgré toutes leurs similitudes idéologiques, la relation entre Hitler et Mussolini était cahoteuse et complexe. L'alignement de leurs deux pays n'a donc pas été aussi ferme que beaucoup l'avaient anticipé. À la fin des années 1930, l'Allemagne et l'Italie étaient devenues des alliés militaires. Leurs priorités, cependant, résident dans leurs propres intérêts nationaux, plutôt que de soutenir les intérêts ou les ambitions d'un autre pays. L'union entre l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste est devenue un mariage de convenance et d'opportunité plutôt qu'une alliance ferme d'États frères.

Dans ses premières années à la tête du NSDAP, Hitler était un grand admirateur de Mussolini. Le leader nazi était particulièrement fasciné par la marche de Mussolini à Rome, une manifestation de 1922 où des milliers de fascistes et de partisans fascistes se sont rendus dans la capitale italienne, ce qui a conduit à la nomination de Mussolini au poste de Premier ministre. En 1923, Hitler écrivit à son homologue italien au sujet de la « marche sur Rome », le putsch de Munich était une tentative d'Hitler de la reproduire. À partir de la fin des années 1920, Mussolini a fourni un certain soutien financier au parti nazi naissant, il a également permis aux hommes SA et SS de s'entraîner avec sa propre brigade paramilitaire, les Chemises noires. L'accession au pouvoir d'Hitler en 1933 a été publiquement saluée par Mussolini, qui l'a saluée comme une victoire de sa propre idéologie fasciste.

En privé, cependant, Mussolini méprisait Hitler et son parti. Le dirigeant italien a décrit Mein Kampf comme « ennuyeuses » et pensaient que les idées et les théories d'Hitler étaient « grossières » et « simplistes ». Mussolini, qui était enclin à l'égomanie, avait également une mauvaise opinion de l'élévation d'Hitler au pouvoir, qu'il pensait moins glorieuse que la sienne. La première rencontre entre les deux, tenue à Venise en juin 1934, fut désastreuse. Mussolini parlait un peu allemand et refusait d'utiliser un traducteur, mais il avait beaucoup de mal à comprendre l'accent autrichien grossier d'Hitler. L'Italien a été soumis à certains des longs monologues d'Hitler, ce qui l'a beaucoup ennuyé. Les deux hommes sont sortis du sommet de Venise en pensant beaucoup moins l'un à l'autre. Malgré cela, la propagande nazie et fasciste italienne des années 1930 a suggéré une relation de travail étroite et même une amitié entre les deux dirigeants.

Un autre point important de différence entre les deux était leurs opinions raciales. Mussolini, comme Hitler, considérait les Européens blancs comme les architectes de la civilisation et de la culture, mais ses opinions sur la race ne s'étendaient pas à l'antisémitisme haineux ou à l'eugénisme. Mussolini était un nationaliste italien qui rappelait souvent la gloire et les triomphes de la Rome antique. Il méprisait donc les diatribes d'Hitler sur la suprématie aryenne. Dans un discours, le dirigeant italien a exprimé sa « pitié pour les opinions raciales exprimées par les nazis, les descendants de ceux qui étaient analphabètes lorsque Rome avait César, Virgile et Auguste ».

Malgré leurs différences personnelles, Hitler et Mussolini ont réussi une certaine coopération. L'Allemagne a offert son soutien à Rome pendant et après la crise abyssinienne du milieu des années 1930. Mussolini avait des visions grandioses de la construction d'un nouvel empire italien, pour reproduire les gloires de la Rome antique. Sa première cible était l'Abyssinie (l'Éthiopie actuelle), l'un des rares royaumes africains à ne pas encore être sous contrôle européen. En octobre 1935, les troupes italiennes envahissent et occupent une grande partie de l'Abyssinie. L'Italie a été fortement critiquée dans la Société des Nations, cependant, Hitler - qui avait retiré l'Allemagne de la Ligue en 1933 - a soutenu l'action de Mussolini. Les relations germano-italiennes ont ensuite été stimulées par leur implication conjointe dans la guerre civile espagnole en 1936.

En septembre 1937, Mussolini effectua une visite d'État en Allemagne, où il rencontra un long défilé de troupes, d'artillerie et de matériel militaire. Ces démonstrations de force étaient évidemment convoquées pour impressionner le leader italien, et cela a fonctionné. Deux mois plus tard, l'Italie rejoint l'Allemagne et le Japon dans le pacte anti-Komintern : un accord pour résister à l'expansion de l'Union soviétique et empêcher la propagation du communisme. L'influence d'Hitler sur Mussolini est devenue évidente dans le Manifeste de la race du leader italien (juillet 1938). Ce décret, qui s'est avéré très impopulaire en Italie, a dépouillé les Juifs italiens de leur citoyenneté et les a éloignés des occupations gouvernementales. En septembre 1938, Mussolini faisait partie du sommet des quatre nations sur la crise tchécoslovaque et signataire de l'accord de Munich.

En mai 1939, l'alliance nazi-fasciste s'est encore élargie, avec la signature du Pacte d'amitié et d'alliance entre l'Allemagne et l'Italie. Appelé de manière informelle le « Pacte de l'acier », cet accord de dix ans engageait Rome et Berlin à fournir une aide militaire et économique si l'une ou l'autre des nations se trouvait en guerre. Le pacte contenait également des discussions et des protocoles secrets où l'Allemagne et l'Italie ont convenu de se préparer à une future guerre européenne. Les négociateurs ont promis une augmentation rapide du commerce germano-italien et de la coopération militaire, tandis que les deux pays ont secrètement convenu d'éviter de faire la guerre l'un sans l'autre jusqu'en 1943.

Hitler ignora cet engagement lorsqu'il ordonna aux troupes allemandes d'envahir la Pologne en septembre 1939. Mussolini avait reçu l'avis que l'Italie ne serait prête à la guerre qu'à la fin de 1942, en raison de la lenteur de la croissance industrielle et de la production militaire. Le dirigeant italien a tenu compte de ce conseil et a retardé la déclaration de guerre jusqu'en juin 1940, date à laquelle la conquête allemande de l'Europe occidentale était presque terminée. Le principal objectif de guerre de Mussolini était de prendre le contrôle des colonies britanniques et françaises en Afrique du Nord. La campagne fut désastreuse : à la fin de 1941, la plupart des troupes italiennes en Afrique avaient été défaites. Les Alliés envahissent l'Italie en juillet 1943. Mussolini est bientôt expulsé du pouvoir et le nouveau gouvernement se rend aux Alliés en septembre. L'ancien dictateur fasciste a été capturé par des partisans et exécuté en avril 1945, deux jours avant qu'Hitler ne se suicide à Berlin. Le corps de Il Duce – une fois que le ‘sauveur de l'Italie’’ – a été suspendu à des crochets à viande et bombardé de pierres.

Le point de vue d'un historien :
“Leur relation a évolué progressivement au fil des années où ils se sont connus. Au début, Hitler s'en remet au Duce et semble avoir une véritable admiration pour le dictateur le plus ancien. Plus tard, et surtout après que Mussolini ait commencé à jouer le second rôle d'Hitler en tant que chef de guerre, les réunions au sommet entre les deux hommes avaient consisté principalement en de longs monologues d'Hitler, Mussolini étant à peine capable de prononcer un mot. Lors d'une réunion mémorable en 1942, Hitler a parlé pendant une heure et quarante minutes pendant que le général Jodl s'assoupissait et que Mussolini continuait de regarder sa montre.
Ray Moseley

1. Benito Mussolini était le leader fasciste de l'Italie, nommé Premier ministre après sa "marche sur Rome" en 1922.

2. Le fascisme italien était une idéologie nationaliste de droite que beaucoup, y compris Hitler, considéraient comme le "grand frère" du nazisme.

3. Mussolini, cependant, avait une faible estime pour Hitler et le nazisme, les croyant incultes et simplistes.

4. Malgré cela, les deux ont développé une alliance prudente, se sont rencontrés à plusieurs reprises et ont signé le pacte d'acier en 1939.

5. Lorsque Hitler envahit la Pologne en septembre 1939, des années plus tôt que prévu, Mussolini refusa de soutenir son allié, affirmant que l'industrie et la production militaire italiennes n'étaient pas encore prêtes.


AS - Hitler et Mussolini, Liste des questions à dissertation possibles ?

- dans quelle mesure l'Italie était-elle unie en 1914 ?
- dans quelle mesure la Première Guerre mondiale a-t-elle causé l'effondrement du gouvernement libéral ?
- dans quelle mesure êtes-vous d'accord pour dire que la terreur et la violence ont joué un rôle mineur dans le pouvoir de Muss 1922-38 ?
-Dans quelle mesure êtes-vous d'accord pour dire que l'éducation était le principal outil de propagande fasciste ?

L'Italie et l'Allemagne nazie ont tellement de thèmes similaires qu'il est parfois difficile de les différencier !

(Message original de andrew.P)
Je ne sais pas vraiment, seuls les essais iv faits sur muss jusqu'à présent sont:

- dans quelle mesure l'Italie était-elle unie en 1914 ?
- dans quelle mesure la Première Guerre mondiale a-t-elle causé l'effondrement du gouvernement libéral ?

- dans quelle mesure êtes-vous d'accord pour dire que la terreur et la violence ont joué un rôle mineur dans le pouvoir de Muss 1922-38 ?
-Dans quelle mesure êtes-vous d'accord pour dire que l'éducation était le principal outil de propagande fasciste ?

L'Italie et l'Allemagne nazie ont tellement de thèmes similaires qu'il est parfois difficile de les différencier !

Lol je devrais faire ça. Je viens d'apprendre les faits clés d'eux, donc par exemple,

Pourquoi l'Allemagne a-t-elle été vaincue pendant la Seconde Guerre mondiale ?
-Erreurs stratégiques (Attaquer l'URSS)
-Force des alliés (Grande-Bretagne et France)
-La foi a été perdue dans le régime nazi
-L'économie n'était pas préparée à une guerre (l'Allemagne a également commencé la guerre plus tôt que prévu, ce qui n'a pas aidé)

Ensuite, à l'examen si "Dans quelle mesure les facteurs économiques ont-ils été la cause de la défaite allemande pendant la Seconde Guerre mondiale ?"
Je vais juste choisir ces 4 points et expliquer!

(Message original de Génial Lawson)
Lol je devrais faire ça. Je viens d'apprendre les faits clés d'eux, donc par exemple,

Pourquoi l'Allemagne a-t-elle été vaincue pendant la Seconde Guerre mondiale ?
-Erreurs stratégiques (Attaquer l'URSS)
-Force des alliés (Grande-Bretagne et France)
-La foi a été perdue dans le régime nazi
-L'économie n'était pas préparée à une guerre (l'Allemagne a également commencé la guerre plus tôt que prévu, ce qui n'a pas aidé)

Ensuite, à l'examen si "Dans quelle mesure les facteurs économiques ont-ils été la cause de la défaite allemande pendant la Seconde Guerre mondiale ?"
Je vais juste choisir ces 4 points et expliquer!


Les dictateurs gouvernent plus de 70 pays dans le monde. Cette forme de gouvernement se caractérise par un pouvoir absolu, détenu par une seule personne. Pour découvrir ce qu'est un dictateur, comment les dictateurs arrivent au pouvoir et comment les dictatures se terminent, explorez les pages de cet article. Commencez votre leçon par une introduction aux dictatures, qui traite du rôle des dictateurs actuels et récents. D'autres sujets expliquent l'histoire des dictatures, les caractéristiques des dictatures et les difficultés de mettre fin à une forme de gouvernement dictatoriale.
Sujet : Dictateurs, Dictature Langue : Anglais Lexile : 1100 http://people.howstuffworks.com

Découvrez la longue histoire des dictatures et comment cette méthode de décision a pris un sens plutôt sinistre tout au long du XXe siècle. Une discussion d'introduction explique les origines des dictatures, où une personne détient un pouvoir absolu sur un pays. Après avoir lu sur les origines anciennes des dictatures, continuez à lire pour découvrir l'ascension de dictateurs célèbres pendant la Seconde Guerre mondiale, allant d'Hitler à Mao Zedong. Après cette courte leçon d'histoire, faites défiler vers le bas pour apprendre les concepts clés du totalitarisme, un concept distinct de la dictature mais étroitement associé à celui-ci.
Sujet : Dictateurs, Dictature Langue : Anglais Lexile : 1510 http://www.history-ontheweb.co.us

Les événements historiques impliquant Adolf Hitler ont conduit au début de la Seconde Guerre mondiale et ce texte explique le rôle d'Hitler dans les pratiques antisémites qui sont devenues une partie intégrante de son programme politique. La carrière politique d'Hitler remonte à 1919 lorsqu'il a rejoint un parti qui est maintenant connu sous le nom de Nazis. Le texte vous emmène à l'époque de la dictature d'Hitler et décrit comment il a transformé l'Allemagne et le gouvernement dans son ensemble.
Sujet : Seconde Guerre mondiale--Causes, Hitler, Adolf Langue : anglais Lexile : 1160 http://www.digitalhistory.uh.edu

Adolf Hitler a conduit l'Allemagne dans la Seconde Guerre mondiale et est responsable du meurtre de millions d'hommes, de femmes et d'enfants. Beaucoup se demandent comment cet homme a pu obtenir un tel pouvoir et une telle confiance auprès du peuple allemand. Ce site tente d'apporter des réponses et décrit le pouvoir de persuasion d'Hitler. Vous commencerez à comprendre comment l'échec économique de l'Allemagne, combiné à la frustration du peuple, a ouvert la porte aux idées propagées par Hitler.
Sujet : Hitler, Adolf,--1889-1945 Langue : anglais Lexile : 1130 Biographie http://www.bbc.co.uk

Bien qu'Hitler soit étroitement associé à la Seconde Guerre mondiale, son ascension au pouvoir a commencé dans les années 1920. Explorez les idéologies qui ont alimenté les dictatures tout au long de la période entre la Première et la Seconde Guerre mondiale. Les aperçus du fascisme et du communisme constituent les deux premières pages de cet article. Des pages supplémentaires retracent la carrière d'Adolf Hitler et la vie des citoyens européens sous son règne. Au sein de ces quatre pages, trouvez des illustrations intéressantes, allant des caricatures politiques aux photographies intimes.
Sujet : Fascisme Langue : Anglais Lexile : 920
http://www.lermuseum.org

Adolf Hitler est né en Autriche en 1889. Hitler a abandonné l'école à l'âge de 16 ans pour poursuivre sa carrière de peintre. Il s'est enrôlé dans l'armée allemande pendant la Première Guerre mondiale. Il devint le chef du Parti national-socialiste des travailleurs allemands en 1921. En 1923, Hitler écrivit son livre à succès Mein Kampf alors qu'il était en prison pour avoir mené un soulèvement. En 1933, Hitler était devenu chancelier d'Allemagne. En septembre 1939, Hitler envahit la Pologne et déclenche la Seconde Guerre mondiale. Il se suicide en avril 1945.
Sujet : Hitler, Adolf Langue : anglais Lexile : 1020 Biographie http://www.bbc.co.uk

Enfant, Hitler rêvait d'être un artiste, mais d'autres n'étaient pas impressionnés par ses talents artistiques. Adolescent seul, il est devenu obsédé par la haine du peuple juif. Détruire le peuple juif lui a donné un sentiment de victoire, même s'il a perdu la guerre. Il rêvait d'une Allemagne glorieuse pour remplacer l'Empire austro-hongrois. Hitler a survécu pendant quatre ans en tant que coureur pendant la Première Guerre mondiale, un travail qui avait souvent une espérance de vie de quelques jours. Il a survécu à au moins dix-huit tentatives d'assassinat. La peur du communisme, des ravages économiques et de la guerre civile a catapulté Hitler au pouvoir.
Sujet : Hitler, Adolf Langue : anglais Lexile : 1060 http://www.jewishhistory.org

Comment Hitler est-il arrivé au pouvoir ? -Alex Gendler et Anthony Hazard


Mussolini remet en question les plans d'Hitler - HISTOIRE

  1. Pourquoi y avait-il deux révolutions en Russie en 1917 ?
  2. Comment et pourquoi la Première Guerre mondiale a-t-elle entraîné des changements sociaux et économiques dans une Pays européen?
  3. Quelles étaient les principales critiques de la Société des Nations et dans quelle mesure étaient-elles justifiées ?
  4. Jusqu'où est-il vrai de dire que la République de Weimar a été un échec complet ?
  5. Comparez et opposez les politiques intérieures d'Hitler et de Mussolini jusqu'en 1939.
  6. Quelles ont été les principales causes et résultats de la guerre civile espagnole ?
  7. Qu'entendez-vous par le terme d'apaisement ? Dans quelle mesure l'apaisement est-il responsable du déclenchement de la guerre en 1939 ?
  8. Évaluer les politiques intérieures et étrangères de Khrouchtchev.
  9. Examinez l'impact de la guerre froide sur l'Europe occidentale entre 1945 et 1965.
  10. Comparez et contrastez les politiques et l'importance pour leurs pays d'Adenauer et de De Gaulle.
  11. Analysez les principaux développements de l'éducation dans n'importe quel pays européen au XXe siècle.
  12. Quels ont été les principaux problèmes économiques rencontrés par le bloc soviétique (hors URSS) entre 1950 et 1990 ?
  1. Évaluez l'importance relative de l'impérialisme, de la course aux armements et de l'échec de la diplomatie à provoquer la Première Guerre mondiale.
  2. Comparez et opposez les rôles de Lénine et de Trotsky dans l'établissement de l'URSS jusqu'en 1924.
  3. Jusqu'où est-il vrai de dire que la République de Weimar était vouée à l'échec dès sa fondation ?
  4. « Son froncement de sourcils sera bientôt plus redouté que les armes d'une nation. » Pourquoi ce commentaire sur la Société des Nations, fait en 1929, s'est-il avéré inexact ?
  5. Comparez et opposez les politiques étrangères jusqu'au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale de Mussolini et Hitler.
  6. Analysez les causes et les résultats de la guerre civile espagnole.
  7. Évaluez l'impact d'Hitler et de la Seconde Guerre mondiale sur un pays scandinave.
  8. Comment et pourquoi la Seconde Guerre mondiale a-t-elle entraîné des changements sociaux et économiques dans un pays européen hors Scandinavie ?
  9. Pourquoi et avec quels résultats pour l'Europe l'URSS s'est-elle engagée dans la guerre froide jusqu'à la mort de Staline ?
  10. Expliquez qui, selon vous, a eu le plus de succès dans son propre pays, Adenauer ou de Gaulle ?
  11. Analysez l'histoire interne d'un pays d'Europe de l'Est, à l'exclusion de l'URSS, de 1953 à 1990.
  12. Comment l'Europe du vingtième siècle a-t-elle été affectée par deux des éléments suivants : l'augmentation des possibilités de loisirs les groupes de pression les mouvements pour la paix ?
  1. Analysez le rôle joué par l'échec de Tsardom dans la révolution de février/mars en Russie en 1917.
  2. “En 1914, l'Europe est arrivée à un moment où tous les pays avaient peur du présent et l'Allemagne avait peur de l'avenir.” Qu'entendez-vous par ce commentaire et dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec lui ?
  3. Comparez et opposez les objectifs et les politiques économiques de Lénine (1917 à 1924) et de Staline (1928 à 1941).
  4. Comment et pourquoi Hitler a-t-il pu devenir dictateur de l'Allemagne ?
  5. Pourquoi la Société des Nations a-t-elle été ignorée dans les crises d'avant-guerre de 1938 à 1939 ?
  6. Avec quelle justification le terme «guerre totale» peut-il être appliqué à la Seconde Guerre mondiale ?
  7. Comparez et opposez les développements politiques et économiques sous Adenauer en Allemagne et de Gaulle en France.
  8. Comment, pourquoi et avec quel succès Tito a-t-il mené une politique indépendante en Yougoslavie entre 1945 et 1980 ?
  9. « Politiquement, Khrouchtchev a apporté un nouvel espoir à l'URSS et à l'Europe, économiquement, il a été un désastre.
  10. Expliquez de quelles manières et dans quelle mesure l'Espagne ou le Portugal se sont éloignés de la dictature dans les années 1970.
  11. Évaluer l'importance des changements dans les médias ou les conditions et modèles de travail dans l'Europe du XXe siècle.
  1. « Une nouvelle France est née de la révolution que Napoléon Bonaparte a accompli pour l'organiser. Dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?
  2. Analysez les succès et les échecs du Congrès de Vienne (1814–82111815).
  3. Évaluer la contribution à l'unification italienne de Cavour ou de Garibaldi.
  4. Pourquoi l'Allemagne a-t-elle été unifiée sous la Prusse en 1871 ?
  5. Évaluez le succès de Muhammad Ali dans la modernisation de l'Égypte ou d'Abdul Hamid dans le renforcement de l'Empire ottoman.
  6. Analysez les causes et les conséquences de la guerre de Crimée (1854–82111856).
  7. Comparez et opposez deux des crises rencontrées par la Troisième République française entre 1875 et 1914.
  8. En 1867, Disraeli déclara : « Le changement est inévitable dans un pays progressiste. » Quels changements Disraeli a-t-il introduits en Grande-Bretagne jusqu'en 1880 ?
  9. De quelles manières, et avec quel succès, Alexandre II a-t-il tenté de moderniser la Russie et de préserver le pouvoir impérial ?
  10. Analysez l'impact de la Première Guerre mondiale sur la Russie entre 1914 et 1924.
  11. Discutez de l'importance de deux des éléments suivants dans la diplomatie européenne entre 1870 et 1914 : le système d'alliance, la rivalité coloniale mondiale modifiant l'équilibre des pouvoirs, le nationalisme.
  12. Évaluez les facteurs qui ont conduit à la défaite des puissances centrales lors de la Première Guerre mondiale.
  13. Analysez le rôle de la religion en Arabie saoudite entre 1932 et 1949.
  14. Pour quelles raisons, et avec quel succès, des tentatives de modernisation de la Turquie ou de l'Iran ont-elles été faites dans la première moitié du XXe siècle ?
  15. Pourquoi les tentatives de coopération en Europe entre 1919 et 1939 se sont-elles soldées par un échec ?
  16. « La guerre civile espagnole était essentiellement une affaire nationale qui est rapidement devenue un problème international. » Dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?
  17. Dans quelle mesure le culte de la personnalité a-t-il contribué au maintien du pouvoir de Staline ?
  18. Comparez et opposez les politiques étrangères de Khrouchtchev et de Brejnev.
  19. Comparez et opposez les problèmes et la reprise après la Seconde Guerre mondiale dans deux États d'Europe occidentale.
  20. Pourquoi l'Allemagne a-t-elle été divisée en 1945 mais réunifiée en 1990 ?
  21. Analysez l'évolution des relations entre Israël et le monde arabe entre 1967 et 2000.
  22. Évaluez les succès et les échecs de Nasser en Égypte entre 1954 et 1970.
  23. De quelles manières, et dans quelle mesure, les questions de genre ont-elles changé au cours de la période de cinquante ans que vous avez étudiée ?
  24. Analysez l'impact de la technologie sur une société au cours de la période de cinquante ans que vous avez étudiée.

Section 12 La Russie impériale, la révolution et l'établissement de l'Union soviétique (1855�)
23. En référence à la période allant jusqu'en 1914, discutez des développements économiques qui ont eu lieu en Russie sous les règnes d'Alexandre III et de Nicolas II.
24. Évaluer le rôle de la terreur et de la coercition dans la consolidation de l'État soviétique entre 1917 et 1924.
Section 13 L'Europe et la Première Guerre mondiale (1871�)
25. En référence à la période allant jusqu'en 1914, examinez l'impact de la politique étrangère de l'empereur Guillaume II sur la Grande-Bretagne, la France, la Russie et l'Autriche-Hongrie.
26. « L'instabilité intérieure a été le principal facteur dans lequel l'Allemagne a demandé un armistice en 1918. » Discutez.
Section 14 États européens dans l'entre-deux-guerres (1918�)
27. « L'opposition au régime nazi a été limitée et infructueuse entre 1933 et 1939. Dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?
28. Discutez des raisons de la polarisation politique en Espagne entre 1931 et 1936.
Section 15 Versailles à Berlin : Diplomatie en Europe (1919�)
29. “La politique d'apaisement était nécessaire car, au milieu des années 1930, la sécurité collective avait échoué.” Dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?
30. Examiner l'impact de la Seconde Guerre mondiale sur les populations civiles de deux pays d'Europe entre 1939 et 1945.
Section 16 L'Union soviétique et la Russie post-soviétique (1924–82112000)
31. Évaluez l'importance de la propagande pour le maintien du pouvoir de Staline entre 1929 et 1945.
32. Dans quelle mesure Eltsine a-t-il instauré la démocratie en Russie entre 1991 et 1999 ?
Section 17 Europe occidentale et septentrionale d'après-guerre (1945�)
33. Discutez du rôle de de Gaulle dans la stabilisation de la France entre 1958 et 1969.
34. Dans quelle mesure y a-t-il eu des changements sociaux et culturels en Allemagne de l'Ouest entre 1949 et 1989 ?
Section 18 Europe centrale et orientale d'après-guerre (1945�)
35. Évaluez le défi de la Yougoslavie au contrôle soviétique sous Tito.
36. Entre 1945 et 1968, dans quelle mesure y avait-il un soutien au contrôle soviétique dans deux des pays suivants : Allemagne de l'Est Pologne Hongrie Tchécoslovaquie ?

novembre 2017

Section 12 La Russie impériale, la révolution et l'établissement de l'Union soviétique (1855�)
23. “Les réformes d'Alexandre II visaient principalement à préserver l'autocratie russe.” Discuter.
24. Discutez de l'opinion selon laquelle le gouvernement provisoire s'est effondré à cause du pouvoir des Soviétiques.
Section 13 L'Europe et la Première Guerre mondiale (1871�)
25. “Le Congrès de Berlin (1878) a été la plus grande réussite de la diplomatie européenne entre
1871 et 1914. Dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?
26. « L'échec de la gestion de la crise internationale de juillet 1914 a conduit au déclenchement de la Première Guerre mondiale. » Dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?
Section 14 États européens dans l'entre-deux-guerres (1918�)
27. Dans quelle mesure êtes-vous d'accord pour dire qu'Hitler a pu consolider son pouvoir en août 1934 parce qu'il avait le soutien du peuple allemand ?
28. Évaluez les succès et les échecs du gouvernement de Primo de Rivera entre 1923 et 1930.
Section 15 Versailles à Berlin : Diplomatie en Europe (1919�)
29. « La politique étrangère italienne était incohérente entre 1922 et 1940. » Dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?
30. Évaluez les raisons de la défaite des puissances de l'Axe en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale.
Section 16 L'Union soviétique et la Russie post-soviétique (1924–82112000)
31. Les plans quinquennaux de Staline et la politique de collectivisation n'ont pas réussi à améliorer l'économie soviétique en 1941. Discuter.
32. La politique étrangère de Khrouchtchev a causé de la confusion et de l'incertitude. Dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?
Section 17 Europe occidentale et septentrionale d'après-guerre (1945�)
33. Évaluer les raisons de l'émergence de la guerre froide d'ici 1949.
34. Le soutien de "Kohl" à la réunification rapide de l'Allemagne était motivé par l'opportunisme politique. Dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?
Section 18 Europe centrale et orientale d'après-guerre (1945�)
35. Évaluer l'impact du COMECON et du Pacte de Varsovie sur les États dominés par l'Union soviétique.
36. Évaluer les développements dans un pays d'Europe centrale ou orientale, à l'exclusion de la Russie, après l'effondrement du contrôle soviétique.

Mai 2018

Section 12 : La Russie impériale, la révolution et l'établissement de l'Union soviétique (1855–82111924)
23. La participation de la Russie à la Première Guerre mondiale a été la principale cause de la révolution de février/mars 1917. Dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?
24. Les relations étrangères de Lénine étaient motivées par des préoccupations pratiques et non par l'idéologie. Discutez.
Section 13 : L'Europe et la Première Guerre mondiale (1871�)
25. Dans quelle mesure le nationalisme balkanique a-t-il été une cause importante de la Première Guerre mondiale ?
26. En vous référant à la période allant jusqu'en 1918, discutez des raisons et de l'impact de l'entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale.
Section 14 : Les États européens dans l'entre-deux-guerres (1918–82111939)
27. La consolidation du pouvoir d'Hitler entre janvier 1933 et août 1934 a été une révolution politique.
Dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?
28. Évaluer l'importance des problèmes économiques et politiques pour permettre à Mussolini d'accéder au pouvoir en Italie en 1922.
Section 15 : De Versailles à Berlin : la diplomatie en Europe (1919–82111945)
29. “Le traité de Versailles était une paix dure et injuste.” Dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?
30. Discutez des raisons de l'échec de la Société des Nations en 1938.
Section 16 : L'Union soviétique et la Russie post-soviétique (1924–82112000)
31. Discutez des causes et des conséquences des purges de Staline jusqu'en 1953.
32. Comparez et opposez les politiques intérieures de Khrouchtchev et de Brejnev.
Section 17 : Europe occidentale et septentrionale d'après-guerre (1945–82112000)
33. En se référant à la période allant jusqu'en 1949, évaluez la contribution des facteurs économiques à la division de l'Allemagne.
34. Discutez de l'ampleur des changements politiques dans un pays d'Europe occidentale ou septentrionale (autre que la France, la République fédérale d'Allemagne et l'Espagne) entre 1945 et 2000.
Section 18 : Europe centrale et orientale de l'après-guerre (1945–82112000)
35. « Les protestations contre la domination soviétique en Europe centrale et orientale ont été infructueuses jusqu'en 1980. » En ce qui concerne l'Allemagne de l'Est et la Pologne ou la Hongrie et la Tchécoslovaquie, dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?
36. Comparez et opposez le rôle de Walesa en Pologne et de Havel en Tchécoslovaquie.

novembre 2018

Section 12 : La Russie impériale, la révolution et l'établissement de l'Union soviétique (1855–82111924)
23. Discutez des causes et des conséquences de la révolution de 1905 en Russie.
24. « Lénine a joué le rôle le plus important dans la consolidation du nouvel État soviétique. » Discutez.
Section 13 : L'Europe et la Première Guerre mondiale (1871�)
25. Évaluer l'importance des causes à long et à court terme de la Première Guerre mondiale.
26. Dans quelle mesure l'entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale a-t-elle contribué à la victoire des Alliés ?
Section 14 : Les États européens dans l'entre-deux-guerres (1918–82111939)
27. Discutez des raisons de la montée au pouvoir de Mussolini. 28. Évaluer les évolutions sociales dans un pays européen (autre que l'Allemagne, l'Italie ou l'Espagne) dans l'entre-deux-guerres.
Section 15 : De Versailles à Berlin : la diplomatie en Europe (1919–82111945)
29. Discutez des raisons et des résultats de la politique d'apaisement.
30. « La Seconde Guerre mondiale a eu un impact dévastateur sur la population civile. » Discutez en faisant référence à deux pays européens.
Section 16 : L'Union soviétique et la Russie post-soviétique (1924–82112000)
31. Discuter des développements politiques et économiques en Union soviétique entre 1945 et 1953.
32. « En 1991, la politique de Gorbatchev avait atteint ses objectifs ». Dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?
Section 17 : Europe occidentale et septentrionale d'après-guerre (1945–82112000)
33. Évaluez le rôle d'Adenauer dans la reprise économique de l'Allemagne.
34. Examinez le rôle de Juan Carlos dans la transition pacifique de l'Espagne vers la démocratie.
Section 18 : Europe centrale et orientale de l'après-guerre (1945–82112000)
35. Discutez des mesures politiques et économiques prises par l'Union soviétique pour dominer l'Europe centrale et orientale entre 1945 et 1955.
36. Discutez des raisons et des résultats du soulèvement en Tchécoslovaquie (1968).

Mai 2019
Section 12 : La Russie impériale, la révolution et l'établissement de l'Union soviétique (1855–82111924)
23. Dans quelle mesure les réformes d'Alexandre II ont-elles changé la société russe en 1881 ?
24. Comparez et opposez les causes de février/mars et octobre/novembre
Révolutions en 1917.
Section 13 : L'Europe et la Première Guerre mondiale (1871�)
25. « La politique étrangère allemande n'a pas conduit au déclenchement de la Première Guerre mondiale. » Discutez.
26. Discutez des facteurs qui ont conduit à la défaite de l'Allemagne et des autres puissances centrales lors de la Première Guerre mondiale.
Section 14 : Les États européens dans l'entre-deux-guerres (1918–82111939)
27. “L'Allemagne a connu un ‘âge d'or’ pendant les années Stresemann (1924�).” Dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?
28. Evaluate the successes and failures of Mussolini’s domestic policies between 1922 and 1939.
Section 15: Versailles to Berlin: Diplomacy in Europe (1919�)
29. “In the 1920s, the League of Nations was successful in Europe.” Discuss.
30. Examine the contribution of economic and strategic factors to the Allied victory in 1945.
Section 16: The Soviet Union and post-Soviet Russia (1924�)
31. “Stalin’s control of the Communist Party was the main reason for his victory in the struggle for power (1924�).” Discuss.
32. To what extent were Gorbachev’s policies responsible for improved East-West relations between 1985 and 1991?

November 2019
Section 12: Imperial Russia, revolution and the establishment of the Soviet Union (1855�)
23. Discuss the reasons for the final crisis of autocracy in February/March 1917.
24. Compare and contrast the roles of Lenin and Trotsky in Russia between 1917 and 1924.
Section 13: Europe and the First World War (1871�)
25. Evaluate the impact of the Congress of Berlin on the European Alliance system.
26. Compare and contrast the impact of the First World War on the civilian populations in two countries up to 1918.
Section 14: European states in the inter-war years (1918�)
27. Evaluate domestic resistance to the Nazis.
28. Discuss the impact of political polarization during the Second Spanish Republic.
Section 15: Versailles to Berlin: Diplomacy in Europe (1919�)
29. To what extent was German foreign policy successful between 1919 and 1933?
30. Evaluate the importance of the wartime alliance (1941�) to the defeat of the Axis powers in Europe.
Section 16: The Soviet Union and post-Soviet Russia (1924�)
31. Evaluate the impact of Stalin’s economic and political policies in the Soviet Union between 1945 and 1953.
32. “Brezhnev’s foreign policy was successful in reducing Cold War tensions in Europe.” To what extent do you agree with this statement?


Compare and Contrast Hitler's and Mussolini's Domestic Policies

Initially, both Benito Mussolini and Adolf Hitler had the same desire to make their nation a respected and economically solid Great Power. Mussolini wanted to return Italy to its glory days of the ancient Roman Empire. A strong economy and a united state were necessary for both countries in case of the outbreak of another war. WWI left both Germany and Italy with severe economic problems, which soon turned into social problems such as high unemployment and inflation - issues which had to be dealt with domestically.

Mussolini was very ambitious about his domestic policies. In a speech to the Italian Senate in 1923 Mussolini said “I want to make the people of Italy strong, prosperous and free.” Italians were expecting a lot from their new “Duce”, especially with the social and economic problems Italy was going through during the post-war years. As the new leader of Italy, Mussolini knew he had to solve these problems, one way or another, so that this success would bring more popularity to him and the fascists.

Mussolini's main economic aim was to bring Italy’s economy to a somehow same level as France and Britain to threaten them and the other great industrial powers. After 1925, he launched a series of “Battles”. The battle for grain doubled grain production between 1925-1929. The battle for land controlled migration. The battle for Lira revalued the Lira, however exports became expensive resulting in a decrease in income. The economy became severely depressed.

Mussolini reformed Italy’s transport system. The building of bridges, canals, and major road systems improved communication throughout the country. Mussolini’s government educational standards were high. The school leaving age was raised, new schools were built. Between 1922 and 1939, the number of secondary schools increased by 120%.

All the policies Hitler enacted on the German people were of a totalitarian government. The secret police force, called the Gestapo, enforced everything. Une.


Bibliography: Pearce, Robert. Fascism and Nazism (Access to History). Hodder Arnold H&S, 1997.
Boxer, Andrew. Hitler 's Domestic Policy. Collins Educational, 1997.
Sassoon, Donald. Mussolini and the Rise of Fascism. HarperPress, 2008.
Bosworth, Richard. Mussolini 's Italy: Life Under the Dictatorship 1915-1945. Allen Lane, 2005.


50 Short Questions and Answers on Nazism and the Rise of Hitler

Fascism was first propagated by Benito Mussolini. Under the Fascist system power of the state is vested in one person or a group of persons.

The two fascist powers were Germany and Italy.

2. Give the name of the book written by Hitler. Mention two ideas expressed by Hitler in the book.

Name: ‘Mein Kampf Hair’ Ideas:

(i) The book expressed Hitler’s belief in the superiority of the Aryan race.

(iii) His desire to once more make Germany a powerful nation.

3. How did the US help Germany to overcome the 1923 financial crisis?

‘German bonds’ were sold to private American investors which helped Germany pay its reparations to Britain and France.

4. Name the four countries included in the Allied Powers in World War II.

England, France, Russia and USA were included in the Allied Powers.

5. Which countries were known as Axis Powers in World War II?

Germany, Italy and Japan were known as Axis Powers.

6. List the single most factor for the victory of the Allies in World War I.

The single most important factor for the victory of the Allies in World War I was the entry of USA in 1917. The Allies were strengthened by US entry.

7. What factors enabled the recast of Germany’s Political System after World War I?

The factors which enabled the recast of German policy after World War I were the defeat which Imperial Germany suffered in World War I and the abdication of the German Emperor.

8. What was the German Parliament called?

The German Parliament was called Reichstag.

9. How were the deputies of the Reichstag appointed?

The deputies of the Reichstag were elected on the basis of universal adult franchise including women.

10. How did the Republic of Germany get its name?

The Republic of Germany was named Weimar after the name of the town where the constituent assembly had met and framed the new Constitution.

11. Why was the Weimar Republic not well received by the people of Germany?

The Weimar Republic was not well received by the people because many in Germany held the Republic responsible not only for the defeat in World War I but also for the humiliating terms of the Treaty of Versailles.

12. Who were called the ‘November Criminals’?

Supporters of the Weimar Republic, mainly Socialists, Catholics and Democrats were mockingly called the ‘November Criminals’.

13. Mention two most important clauses of the Treaty of Versailles.

The two important clauses of the Treaty of Versailles were:

(i) German area of the Rhine Valley was to be demilitarised.

(ii) Germany was to pay war reparation for loss and damages suffered by the Allies during the war.

14, when and between whom was the Treaty of Versailles signed?

Treaty of Versailles was signed on June 28, 1919 between Germany and Britain, France and USA.

15. What does the term Great Economic Depression signify?

Great Economic Depression (1929-1934) signified the collapse of US economy which began with the crash of the Wall Street Exchange in 1929. It had repercussion all over the world and led to sustained large scale unemployment.

16. The Nazi Party was renamed after which organisation?

The Nazi Party was renamed after the National Socialist German Workers Party.

17. What was the significance of the Enabling Act?

The Enabling Act enabled Hitler to sideline the Parliament and rule by decree.

18. What were the provisions and significance of the Fire Decree (Feb. 28, 1933)?

Provisions of the Fire Decree enabled indefinite suspension of civic rights like freedom of speech, press and assembly that had been guaranteed by the Weimar Republic. It was significant because it enabled Hitler to acquire power and dismantle the democratic structure.

19. How did Hitler propose to bring about economic recovery in Germany?

Hitler proposed to bring about economic recovery by aiming at full production and full employment through state funded work creation programmes.

Secondly he sought to accumulate resources through expansion of territory.

20. Which concept of Hitler’s ideology revealed his desire for an extended empire?

The geopolitical concept or concept of living space revealed his desire for an extended empire.

21. What was the Nazi argument for their imperialist ambitions?

The Nazi argument for their imperialist ambitions was, the strongest race would survive and the weak perish. To retain purity of the Aryan race they had to dominate the world.

22. Who were the supporters of the Nazi ideology?

Nazi ideas found support in the army and the class of big landlords. They received the full backing of the industrialists who were alarmed at the growth of the socialist and communist parties.

23. Give two steps taken by the Weimar Republic in 1923, to acquire political stability in Germany.

To acquire political stability in Germany, the Weimar Republic:

(i) Introduced a new currency called Rentenmark. This considerably strengthened Germany’s monetary system.

(ii) A new method was negotiated between Germany and the Allies for payment of separation dues. Thereby the French Army withdrew from the Ruhr region.

24. What is meant by the term appeasement? Who adopted it towards whom?

Appeasement means a policy of conciliating an aggressive power at the expense of some other country.

The Western powers namely Britain and France adopted a policy of appeasement towards Germany and Italy.

25. What was the reason behind the Western powers following a policy of appeasement towards Germany in the years before World War II?

The only reason behind the appeasement policy of the western powers towards Germany was to ensure that German aggression remained directed against Communist Russia.

26. What marked the beginning of World War II?

The invasion of Poland by German>’ on September 1, 1933 marked the beginning of the World War II.

27. Who were the signatories of the 1940 Tripartite Pact?

Germany, Italy and Japan were the signatories of the 1940 Tripartite Pact.

28. Why Hitler’s attack on Soviet Union is in 1941 regarded ‘a historic blunder’?

Hitler’s attack on Soviet Union in 1941 is regarded as a historic blunder because henceforth German armies had to simultaneously fight on two fronts. While Germans were fighting the aerial bombings of the British on the western front, the eastern front remained exposed to the powerful Soviet armies.

29. Name some countries which became victims of Hitler’s aggressive policy.

Some countries which became victims of Hitler’s aggressive policy were-Poland, Austria, Czechoslovakia, Holland, Belgium, France, North Africa and Russia.

30. What was the immediate cause for American entry in World War 11?

Both US and Japan were competing for domination in the Pacific. The immediate cause for American entry in World War II was the sudden bombing by Japan on the American naval base at Pearl Harbour in Hawaii, destroying American ships and aircraiXs.

31. Mention the msyor events of 1941 that turned the war into a global war.

The German invasion of Soviet Union, the Japanese attack on Pearl Harbour and United States entry in the war turned the war into a truly global war.

32. Which country used atomic bombs during World War II?

USA used atomic bombs during World War II against Japanese cities of Hiroshima and Nagasaki.

33. What event brought the end of World War II?

Hitler’s defeat and the US bombing of Hiroshima in Japan brought the end of World War II in 1945.

34. Hitler’s ideas on racialism were based on which thinkers?

Hitler’s ideas on racialism borrowed heavily from thinkers like Charles Darwin and Herbert Spencer.

35. Who according to Hitler topped the racial hierarchy? Who formed the lowest rung of the hierarchy?

The Nordic German Aryans were at the top while the Jews were located at the lowest rung of the racial hierarchy.

36. Who according to the Nazis were ‘desirables’?

Pure and healthy Nordic Aryans alone were considered ‘desirables’ by the Nazis.

37. Who were regarded and treated as ‘undesirables’ during the Nazi regime?

Jews, many Gypsies, blacks living in Nazi Germany, Poles and Russian civilians belonging to German occupied territory, were treated as ‘undesirables’. Even Germans who were seen as impure or abnormal were classed as ‘undesirables’.

38. How did the common people react to Nazi behaviour and propaganda of Jews?

Many common people reacted with anger and hatred towards Jews, others remained passive onlookers scared to protest, many others protested braving even death.

39. What does the term ‘Holocaust’ refer to?

The term Holocaust refers to the atrocities and sufferings endured by Jews during Nazi killing operations.

40. What was Hitler’s World View?

As per Hitler’s World View there was no equality between people, only racial hierarchy.

41. (a) What does the term ‘Genocidial War’ refer to?

(b) List the three stages leading to the extermination of Jews.

(a) The term Genocidial War refers to the mass murder of selected groups of innocent civilians in Europe by Germany, during World War II.

(b) The three stages in the extermination of Jews were exclusion, ghettoisation and annihilation.

42. For what was Auschwitz notorious during the Nazi period?

Auschwitz was notorious for mass scale gassing chambers used for mass human killing.

43. What did Nazis fear most after the fall and death of Hitler?

Nazis feared revenge from the Allies after the fall and death of Hitler.

44. Where and when did Hitler and his propaganda minister Goebbels commit suicide?

Hitler and Goebbels committed suicide collectively in the Berlin bunker in April, 1945.

45. (i) Why did Germany attack Poland? (ii) What were its consequences?

(i) Poland’s refusal to return Danzig, and a rail road corridor through Poland linking East Prussia with the rest of Germany led Germany to attack Poland. (September 1, 1939). (ii) This led Britain and France to deliver a joint ultimatum to Germany demanding a cessation of hostilities and immediate withdrawal of German forces from Poland. When Germany refused to comply both the countries declared war on Germany, leading to the start of the Second World War.

46. Why did Germany want Sudentenland?

Germany wanted Sudentenland because:

(i) It had a substantial German population.

(ii) This area also formed l/5th of Czechoslovakia.

(iii) Had the largest ammunition factories in the world.

47. When did the Second World War end in Europe?

After the Soviet armies entered Berlin and Hitler committed suicide, Germany surrendered unconditionally on May 7, 1945. All hostilities ended on May 9, 1945.

48. Why was the International Military Tribunal set up in Nuremberg and for what did it prosecute the Nazi’s?

Germany’s conduct during the war raised serious moral and ethical questions and invited worldwide condemnation. Therefore, the International Military Tribunal was set up in Nuremberg to prosecute Nazi War Criminals.

The Tribunal prosecuted the Nazi’s for Crimes against Peace, for War Crimes and Crimes against Humanity.

49. How did the Jews feel in Nazi Germany?

So thorough was Nazi propaganda that many Jews started believing in the Nazi stereotypes about themselves. The images haunted them. Jews died many deaths even before they reached the gas chambers. Even then many a Jews lived on to tell their story.

50. The retribution meted out to the Nazis after World War fl was far short in extent of their crimes. Pourquoi?

The retribution of the Nazis was far short of the brutality and extent of their crimes because the Allies did not want to be harsh on defeated Germany as they had been after World War I. They came to feel the rise of Nazi Germany could be partly traced back to the German experience at the end of World War I.


Why didn't Hitler tell Mussolini about his plans to invade the USSR?

I saw this on a documentary today. It was a total surprise to Mussolini. I thought the Italians were in it from the start. Why didn't Hitler tell him and when did the Italians get into the USSR war?

This one is kind of complex.

Operation Barbarossa was the operation the Axis had planned to invade the Soviet Union. Nazi Germany had started to amass troops and equipment and had a pretty substantial force at the border in February of 1941. The original plan for the operation was to take place in May of 1941. There really was no shock, Stalin knew of the amassing of German troops and was warned by Soviet military leaders of an impending attack.

Mussolini and the Italian Military were fighting the Greco-Italian War in Greece and making no headway. This is considered the start of the Balkan Campaign. The stalling of Italy in Greece lead to Hitler start Operation Marita which was the German invasion of Greece, which coincided with the Italian invasion of Greece, which had stalled. Hitler had no intentions of invading Greece at this point, but was forced into action by Mussolini.

To sum it up quickly at this point. Italy tried to invade Greece from Albania, without Hitler and a lot of other important Italian leaders knowing, and failed. Greece actually pushed back and started taking ground in Albania. Hitler pushed forward with Italy to invade and defeat Greece.

The failure of Italy to defeat Greece on their own meant that some of the troops and materials for Operation Barbarossa were used in The Balkan Campaign. Which, with some other weather related issues lead to Operation Barbarossa being delayed. The delays are questionable at this point, there is some speculation that the Operation could have continued, even with the Germany military being deployed in Greece.

Prior to the entire Greek campaign, Italian forces under Mussolini had dealt with setbacks in the North African Campaign. Which lead to Rommel being deployed to Africa to aid the Italians in that campaign.

The relationship between Hitler and Mussolini was complex and stressed. Mussolini never felt like an equal and the invasion of Greece was not advised by Hitler, rather performed by Mussolini to impress Hitler. Which basically lead to Hitler having to bail him out. Hitler commonly didn't communicate with Mussolini, so not knowing about the invasion of the USSR isn't odd.

So to answer your first question. Mussolini already had his hands full with the Greco-Italian war. Aiding Hitler at the border of the USSR would have been near impossible. Hitler delayed Operation Barbarossa to aid Mussolini in Greece.

Anecdotally, I would assume that there was some irritation on Hitler's part with Mussolini. From everything I have read about the relationship between Hitler and Mussolini, Hitler never viewed Mussolini as an equal and Mussolini never felt like an equal. Even prior to any invasions.

So while both Italy and Germany had signed the Pact of Steel, both countries had trouble with meeting the obligations of the pact.

As to when did the Italians get into the USSR? The Italian Expeditionary Corps were deployed to the USSR in July of 1941. Later the expeditionary corps were upscaled to a full sized army unit in July of 1942

Operation Barbarossa had started in June of 1941, so the assistance of the Italian military had come less than a month after the campaign started.

Then you get into the whole invasion of Northern Italy. Hitler had basically set up a puppet government and put Mussolini in charge of Northern Italy after Southern Italy was retaken by the Allied forces. Mussolini and his mistress trying to escape to the Swiss border, being captured by allied Italian fighters, both of them being shot and then their bodies were hung in a park in Milan and defaced by many, many Italian citizens.


Mussolini questions Hitler’s plans - HISTORY

Access these resources as a member - it's free!

Lesson Plan: Dictatorships and Totalitarian Governments

Francisco Franco as a Totalitarian Leader

Spanish Dictator Francisco Franco's rule over Spain is discussed. The clip includes footage of one of his speeches and describes his efforts to control the Spanish people.

La description

Dictatorships and totalitarian government are types of government that rule their people by force and threat. These rulers share common characteristics in how they exert control and how they limit the rights of their people. Historic examples of these rulers include Benito Mussolini, Adolf Hitler, Stalin. More contemporary examples include Kim Jong Un, Moammar Qaddafi and Robert Mugabe. This lesson introduces dictatorships and totalitarian governments by looking at common characteristics using examples from the past 100 years.

Procédures

As a class, have the students discuss the following questions:

What do you know about dictatorships?

Go over the following terms with the class:

Dictature- Form of government in which one person or a small group possesses absolute power without effective constitutional limitations.

As a class, brainstorm characteristics of dictatorships and totalitarian governments. Pass out the handout below and review the characteristics that are listed to ensure students understand the vocabulary listed.

Show each clip to the class. Have the students complete the chart by providing examples of the characteristics from the clips.

Video Clip 6: Kim Jong un (1:41)

Video Clip 7: Who was Benito Mussolini? (1:38)

Video Clip 8: Mussolini's Use of Power (1:06)

Video Clip 9: Moammar Qaddafi Remarks (2:29)

After viewing the videos, discuss and review the examples as a class.

To demonstrate learning, have the students answer the following question:

ALTERNATIVE PROCEDURES:

After reviewing the terms, show the clips to the students. While viewing the clips, have the students take notes.

After the clips are shown, students will come up with characteristics of dictatorships and totalitarian government on their own.

Students will present the characteristics that they came up with.

EXTENSION ACTIVITIES:

Essay Assignment- Using evidence from the clips, evaluate how well totalitarian leaders maintain power?

Reflective Writing Assignment- Imagine you live in a totalitarian government where the government controls all aspects of your life. Explain how your daily life would be different in that situation.


1 Ernst von Weizsäcker, Die Weizsäcker-Papiere, 1933–1950, éd. Leonidas E. Hill (Frankfurt am Main, 1974), pp. 117–18.

2 Renzo De Felice, Mussolini il duce, ii: Lo Stato totalitario, 1936–1940 (Turin, 1981), pp. 414–15 Gerhard Weinberg, The foreign policy of Nazi Germany: starting World War II (Chicago, IL, 1980), p. 281 R. J. B. Bosworth, Mussolini (London, 2002), p. 329 Robert Mallett, Mussolini and the origins of the Second World War, 1933–1940 (Basingstoke, 2003), pp. 146–7 idem, ‘ Fascist foreign policy and official Italian views of Anthony Eden in the 1930s’ , Journal historique , 43 ( 2000 ), pp. 157 –87CrossRefGoogle Scholar .

3 Wolfgang Benz, ‘Die Inszenierung der Akklamation – Mussolini in Berlin 1937’, in Michael Grüttner, Rüdiger Hachtmann, and Heinz-Gerhard Haupt, eds., Geschichte und Emanzipation: Festschrift für Reinhard Rürup (Frankfurt am Main, 1999), pp. 401–17 Wenke Nitz, Führer und Duce: Politische Machtinszenierungen im nationalsozialistischen Deutschland und im faschistischen Italien (Cologne, 2013), pp. 326–7 on the importance of rituals, see Emilio Gentile, The sacralization of politics in Fascist Italy (Cambridge, MA, 1996).

4 Wolfgang Schieder, Faschistische Diktaturen: Studien zu Italien und Deutschland (Göttingen, 2008) Bernhard , Patrick , ‘ Borrowing from Mussolini: Nazi Germany's colonial aspirations in the shadow of Italian expansionism’ , Journal of Imperial and Commonwealth History , 41 ( 2013 ), pp. 617 –43CrossRefGoogle Scholar for older work, see Watt , D. C. , ‘ The Rome–Berlin Axis, 1936–1940: myth and reality’ , Review of Politics , 22 ( 1960 ), pp. 519 –43CrossRefGoogle Scholar for an influential English account, see MacGregor Knox, Common destiny: dictatorship, foreign policy, and war in Fascist Italy and Nazi Germany (Cambridge, 2000) for a review of recent work, see Christian Goeschel , ‘ Italia docet? The relationship between Italian Fascism and Nazism revisited’ , European History Quarterly , 42 ( 2012 ), pp. 480 –92Google Scholar .

5 Work includes Patricia Clavin, Securing the world economy: the reinvention of the League of Nations, 1920–1946 (Oxford, 2013) Mark Mazower, Governing the world: the history of an idea (London, 2012) Glenda Sluga, Internationalism in the age of nationalism (Philadelphia, PA, 2013) Susan Pedersen, The Guardians: The League of Nations and the crisis of empire (Oxford, 2015).

6 Clifford Geertz, ‘Thick description: toward an interpretive theory of culture’, in idem, The interpretation of cultures: selected essays (New York, NY, 1973), pp. 3–30.

7 Johannes Paulmann, Pomp und Politik: Monarchenbegegnungen in Europa zwischen Ancien Régime und Erstem Weltkrieg (Paderborn, 2000) David Cannadine, ‘The context, perfomance and meaning of ritual: the British monarchy and the “invention of tradition”, c. 1820–1977’, in Eric Hobsbawm and Terence Ranger, eds., The invention of tradition (pbk edn, Cambridge, 1992), pp. 101–64 on the organization, see Massimo Magistrati, L'Italia a Berlino (1937–1939) (Milan, 1956), p. 57.

8 See Ian Kershaw, The ‘Hitler myth’: image and reality in the Third Reich (Oxford, 1987) Stephen Gundle, Christopher Duggan, and Giuliana Pieri, eds., The cult of the Duce: Mussolini and the Italians (Manchester, 2013).

9 For a perceptive comment, see Magistrati, L'Italia a Berlino, p. 59 on the history of emotions, see Jan Plamper, The history of emotions: an introduction (Oxford, 2015) recent literature on friendship includes Bernadette Descharmes, Eric Anton Heuser, Caroline Krüger, and Thomas Loy, eds., Varieties of friendship: interdisciplinary perspectives on social relationships (Göttingen, 2011).

10 Febvre , Lucien , ‘ Sur la doctrine nationale-socialiste: un conflit de tendances’ , Annales d'histoire sociale , 1 ( 1939 ), pp. 426 –8CrossRefGoogle Scholar Plamper, The history of emotions, pp. 42–3.

11 William M. Reddy, The navigation of feeling: a framework for the history of emotions (Cambridge, 2001), pp. 63–111 Sluga, Internationalism in the age of nationalism.

12 See Paulmann, Pomp und Politik, passim.

13 Shimazu , Naoko , ‘ Diplomacy as theatre: staging the Bandung Conference of 1955’ , Études asiatiques modernes , 48 ( 2014 ), pp. 225 –52CrossRefGoogle Scholar Roosen , William , ‘ Early modern diplomatic ceremonial: a systems approach’ , Journal of Modern History , 52 ( 1980 ), pp. 452 –76CrossRefGoogle Scholar Markus Mösslang and Torsten Riotte, eds., The diplomats' world: a cultural history of diplomacy, 1815–1914 (Oxford, 2007).

14 Jeffrey C. Alexander, ‘Cultural pragmatics: social performance between ritual and strategy’, in Jeffrey C. Alexander, Bernhard Giesen, and Jason L. Mast, eds., Social performance: symbolic action, cultural pragmatics, and ritual (Cambridge, 2006), pp. 29–90.

15 On context, see Jens Petersen, Hitler–Mussolini: Die Entstehung der Achse Berlin-Rom, 1933–1936 (Tübingen, 1973) on the Venice meeting, see Poesio , Camilla , ‘ Venezia. Italia. L'immagine della città e la visita di Hitler (1934)’ , Memoria e Ricera , 43 ( 2013 ), pp. 145 –66CrossRefGoogle Scholar .

16 On context, see Simone Derix, Bebilderte Politik: Staatsbesuche in der Bundesrepublik Deutschland (Göttingen, 2009), p. 40 Michael Meyer, Symbolarme Republik? Das politische Zeremoniell der Weimarer Republik in den Staatsbesuchen zwischen 1920 und 1933 (Frankfurt am Main, 2014).

17 Telespresso R. Consolato Generale al R. Ministero degli Affari Esteri, 4 Sept. 1937, Rome, Archivio storico del Ministero degli Affari Esteri (ASMAE), SP Germania 1931–45, b. 40.

18 Karen Peter, ed., NS-Presseanweisungen der Vorkriegszeit (7 vols., Munich, 1998), v /3, pp. 766–75.

19 Dr Walther Schmitt, ‘Benito Mussolini: Mann und Werk’, Volkischer Beobachter (VB), no. 268, 25 Sept. 1937, on Italo-German perceptions, see Klaus Heitmann, Das italienische Deutschlandbild in seiner Geschichte (3 vols. so far, Heidelberg, 2003–12).

20 Schmitt, ‘Benito Mussolini’ on racial policy in Italy, see Robertson , Esmonde , ‘ Race as a factor in Mussolini's policy in Africa and Europe’ , Revue d'histoire contemporaine , 23 ( 1988 ), pp. 37 – 58 CrossRefGoogle Scholar Michele Sarfatti, Gli ebrei nell'Italia fascista: vicende, identita, persecuzione (Turin, 2000) Meir Michaelis, Mussolini and the Jews: German–Italian relations and the Jewish Question in Italy, 1922–1945 (Oxford, 1978) for a recent survey, see Frauke Wildvang, Der Feind von nebenan: Judenverfolgung im faschistischen Italien, 1936–1945 (Cologne, 2008), pp. 9–16 de Donno , Fabrizio , ‘ La Razza Ario Mediterranea: ideas of race and citizenship in colonial and Fascist Italy’ , Interventions: International Journal of Postcolonial Studies , 8 ( 2006 ), pp. 394 – 412 CrossRefGoogle Scholar .

21 One of the most recent contributions to this debate is Geoff Eley, Nazism as Fascism: violence, ideology and the ground of consent in Germany, 1930–1945 (London, 2013) see also Tim Mason, ‘Whatever happened to “Fascism”?’, in idem, Nazism, Fascism and the working class, éd. Jane Caplan (Cambridge 1995), pp. 323–31 Ernst Nolte, Three faces of Fascism: Action Française, Italian Fascism, National Socialism, trad. Leila Vennewitz (New York, NY, 1969).

22 On context, see Kevin Passmore, Fascism: a very short introduction (new edn, Oxford, 2014), pp. 17–21 Michel Dobry, ‘Le thèse immunitaire face aux fascismes: pour une critique de la logique classificatoire’, in idem, ed., Le mythe d'allergie française du fascisme (Paris, 2003), pp. 17–67.

23 Programm für den Besuch des italienischen Regierungschefs Benito Mussolini, Sept. 1937, Berlin, Politisches Archiv des Auswärtigen Amts (PA AA), Botschaft Rom (Quirinal), 695B.

24 Hence the title of Fred G. Willis, Mussolini in Deutschland: Eine Volkskundgebung für den Frieden in den Tagen vom 25. bis 29. September 1937 (Berlin, 1937) cf. Nitz, Führer und Duce, pp. 359–77.

25 Sowerby , Tracey A. , ‘ “A memorial and a pledge of faith”: portraiture and early modern diplomatic culture’ , Revue historique en anglais , 129 ( 2014 ), pp. 296 – 331 CrossRefGoogle Scholar .

26 Wolfgang Schieder, ‘Duce und Führer: Fotografische Inszenierungen’, in idem, Faschistische Diktaturen, pp. 417–63, at p. 437 on Chamberlain's visit, see Stafford , Paul , ‘ The Chamberlain–Halifax visit to Rome: a reappraisal’ , Revue historique en anglais , 98 ( 1983 ), pp. 61 – 100 CrossRefGoogle Scholar .

27 On the Triple Alliance, see Holger Afflerbach, Der Dreibund: Europäische Großmacht- und Allianzpolitik vor dem Ersten Weltkrieg (Vienna, 2002), pp. 229–89 on Crispi, see Christopher Duggan, Francesco Crispi, 1818–1901: from nation to nationalism (Oxford, 2002), pp. 495–531 on the cultivation of Bismarck as a precursor to Hitler, see Robert Gerwarth, The Bismarck myth: Weimar Germany and the legacy of the Iron Chancellor (Oxford, 2005).

28 Willis, Mussolini in Deutschland, pp. 6–7 on Willis, see Wolfgang Schieder, Mythos Mussolini: Deutsche in Audienz beim Duce (Munich, 2013), p. 168 on Hoffmann, see Rudolf Herz, Hoffmann & Hitler: Fotografie als Medium des Führer-Mythos (Munich, 1994).

29 Il Popolo d'Italia, non. 246, 4 Sept. 1937 ibid., no. 264, 22 Sept. 1937 for the same tenor, see also Il Duce in Germania. Con prefazione di Gherardo Casini (Milan, 1937).

30 Marks , Sally , ‘ Mussolini and Locarno: Fascist foreign policy in microcosm’ , Revue d'histoire contemporaine , 14 ( 1979 ), pp. 423 –39CrossRefGoogle Scholar .

31 Magistrati, L'Italia a Berlino, p. 55 on Mussolini's showmanship, see still Luigi Barzini, The Italians (Harmondsworth, 1968), pp. 155–79.

32 On public radio transmissions, see Stephen Gundle, ‘Mass culture and the cult of personality’, in Gundle, Duggan, and Pieri, eds., The cult of the Duce, pp. 72–90 Simonetta Falasca-Zamponi, Fascist spectacle: the aesthetics of power in Mussolini's Italy (Berkeley, CA, 2000), pp. 84–8.

33 Il Popolo d'Italia, non. 267, 25 Sept. 1937 for the organization of the farewell ceremony, see Il Sottosegretario di stato, 23 Sept. 1937, Rome, Archivio centrale dello stato (ACS), PCM 1941–3 20/2/13100, viaggio del Duce in Germania, sf. 1 on the organization of Fascist rallies, see Paul Corner, The Fascist party and popular opinion in Mussolini's Italy (Oxford, 2012), pp. 192–200.

34 Ministero della Cultura Popolare, appunto per l'On Gabinetto di SE Il Ministro, 9 Sept. 1937, ACS, MinCulPop, Gabinetto, b. 37, sf. 2 see ibid. for a list of instructions ‘Alla Delegazione Italiana Servizio Stampa’, undated.

35 Kleiderordnung anläßlich des Besuchs Seiner Exzellenz des Italienischen Regierungschefs in Deutschland, PA AA, R 269004, fo. 53.

36 Gundle, ‘Mussolini's appearances in the regions’, in Gundle, Duggan, and Pieri, eds., The cult of the Duce, pp. 129–43.

37 For the most up-to-date work on South Tyrol in English, see Roberta Pergher, ‘A tale of two borders: settlement and national transformation in Libya and South Tyrol under Fascism’ (Ph.D. thesis, Michigan, 2007), pp. 49–82 see also Jens Petersen, ‘Deutschland, Italien und Südtirol 1938–1940’, in Klaus Eisterer and Rolf Steininger, eds., Die Option: Südtirol zwischen Faschismus und Nationalsozialismus (Innsbruck, 1989), pp. 127–50.

38 ‘Nel treno del Duce da Roma a Monaco di Baviera’, Il Popolo d'Italia, non. 268, 26 Sept. 1937 New York Times, 26 Sept. 1937.

39 Peter, ed., NS-Presseanweisungen der Vorkriegszeit, v /3, pp. 771–2.


Mussolini questions Hitler’s plans - HISTORY

Benito Mussolini's Italy posed another threat to world peace. Mussolini, Italy's ruler from 1922 to 1943, promised to restore his country's martial glory. Surrounded by storm troopers dressed in black shirts, Mussolini delivered impassioned speeches from balconies, while crowds chanted, "Duce! Duce!"

His opponents mocked him as the "Sawdust Caesar," but for a time his admirers included Winston Churchill and Will Rogers, the humorist. Cole Porter, the popular songwriter, referred to the Italian leader in a line in one of his smash hits. "You're the top," he wrote, "you're Mussolini."

Mussolini invented a political philosophy known as fascism, extolling it as an alternative to socialist radicalism and parliamentary inaction. Fascism, he promised, would end political corruption and labor strife while maintaining capitalism and private property. It would make trains run on time. Like Hitler's Germany, fascist Italy adopted anti-Semitic laws banning marriages between Christian and Jewish Italians, restricting Jews' right to own property, and removing Jews from positions in government, education, and banking.

One of Mussolini's goals was to create an Italian empire in North Africa. In 1912 and 1913, Italy had conquered Libya. In 1935, he provoked war with Ethiopia, conquering the country in eight months. Two years later, Mussolini sent 70,000 Italian troops to Spain to help Francisco Franco defeat the republican government in the Spanish Civil War. His slogan was "Believe! Obey! Fight!"

List of site sources >>>