L'histoire

Carlos Lamarca


Militaire et guérilla de Rio de Janeiro (23/10 / 1937-17 / 9/1971). Fils d'un charpentier, il fait un gymnase dans un collège de prêtres et rejoint l'école préparatoire des cadets à Porto Alegre, en 1955. Deux ans plus tard, il est transféré à l'Académie militaire Agulhas Negras de Resende (RJ) et déclaré aspirant. -officiel en 1960.

Il sert maintenant dans le 4th Infantry Regiment, à Quitaúna, dans la ville d'Osasco (SP). Il est envoyé pour rejoindre les Forces de paix des Nations Unies dans la région de Gaza (Palestine), d'où il revient 18 mois plus tard. Il est lié à la 6e compagnie de police de l'armée à Porto Alegre lors du coup d'État militaire de 1964. Il revient à Quitauna en 1965 et est promu capitaine en 1967.

Il établit des contacts avec des factions de gauche défendant la lutte armée pour renverser la dictature et, en 1969, quitte la caserne pour rejoindre l'organisation clandestine Révolutionnaire populaire d'avant-garde (VPR), apportant des armes de la garnison à la guérilla.

Tireur d'élite, il devient l'un des militants les plus actifs de l'opposition armée au régime militaire. Il participe à diverses actions, telles que des vols de banque, et installe une épidémie de guérilla dans la vallée de Ribeira, au sud de l'État de São Paulo, dissoute en 1970 par l'armée.

La même année, il a ordonné l'enlèvement de l'ambassadeur de Suisse au Brésil, Giovanni Enrico Bucher, à Rio de Janeiro, et s'est enfui à Bahia. Le 17 septembre 1971 est situé dans la zone sauvage de Bahia, dans la municipalité d'Ipupiara, et assassiné par les forces de répression.

Vidéo: Conhecer Para Não Esquecer - Em memória a Carlos Lamarca (Août 2020).