L'histoire

Violet I ScTug - Histoire


Violette I

(ScTug : t. 166 ; 1. 85' ; n. 19'9" ; dph. 11'9" ; a. 1 12 pdr., 1 12-par. r.)

Violet, un remorqueur à vapeur en bois construit sous le nom de Martha en 1862 à Brooklyn, N.Y., a été acheté par la Marine à New York le 30 décembre 1862 pour être utilisé pendant la guerre de Sécession ; et a été commandé au New York Navy Yard le 29 janvier 1863.

Peu de temps après sa mise en service, Violet a été envoyé à Newport News, en Virginie, pour servir comme remorqueur avec l'escadron de blocage de l'Atlantique Nord. Le 27 mars, elle a reçu l'ordre de procéder au blocus de Cape Fear Inlet, près de Wilmington, Caroline du Nord, et est finalement arrivée au travail début avril après qu'une tempête au large de Cape Hatteras, Caroline du Nord, l'ait forcée à retourner à Hampton Roads dans un état de naufrage le 28 mars.

Alors qu'il était au large de Wilmington, le navire a rempli une double fonction à la fois de remorqueur et de bloqueur. Dans la nuit du 11 avril, elle poursuit et tire sur un bateau à vapeur non identifié et, en compagnie d'Aries, découvre le bateau à vapeur britannique Ceres qui fait blocus et qui brûle à l'embouchure de la rivière Cape Fear le 6 décembre. Lorsque Cérès a flotté librement pendant la nuit, Violet l'a saisie et a éteint le feu. Violet, elle-même, s'est échouée le 20 décembre en essayant de renflouer le bateau à vapeur Aztonica confédéré. Elle s'est échouée pendant deux nuits et un jour et, à un moment donné, les sauveteurs ont craint qu'elle ne devienne une perte totale. Cependant, après que ses canons aient été soulevés par-dessus bord, le navire a été renfloué.

Au début de 1864, le Violet a subi des réparations au Norfolk Navy Yard, en Virginie, et en avril, il a été affecté en tant que remorqueur à l'ironclad Roanoke au large de Newport News. Ses ordres étaient de maintenir une garde vigilante de nuit et de mauvais temps sur l'ironclad et d'être prêt à remorquer le navire de guerre en lieu sûr ou à abattre tout navire ennemi en cas d'attaque confédérée. Elle a effectué cette tâche jusqu'au 20 juillet, quand elle a été équipée d'un dispositif de torpille et réaffectée à son ancienne station de blocus au large de la rivière Cape Fear. Là, dans la nuit du 7 août, il s'est échoué alors qu'il se dirigeait vers sa station côtière, près du haut-fond au large de Western Bar, en Caroline du Nord. plus dur échoué. Finalement, voyant que la situation était désespérée, le capitaine et l'équipage de Violet ont tiré avec son chargeur pour empêcher la capture, et le navire a explosé le matin du 8.


Violet

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Violet, en physique, lumière dans la gamme de longueurs d'onde de 380 à 450 nanomètres dans le spectre visible. La longueur d'onde la plus courte du violet est la plus courte de toutes les longueurs d'onde de la lumière discernable par l'œil humain. Dans l'art, le violet est une couleur sur la roue conventionnelle, située entre le rouge et le bleu et le jaune opposé, son complément. Les pigments pour la violette proviennent de baies, de phosphate de cobalt ou d'arséniate de cobalt, d'acide carminique, d'acide kermésique, de manganèse et de composés chimiques artificiels.

Le violet est un terme de couleur de base ajouté tardivement aux langues. Le mot violet dérive du vieux français violet ou violette. L'une des premières traces écrites du terme en anglais est de Le Buke de John Maundeuill (milieu du XIVe siècle) : « Men fynd dyamaundz de couleur violette » (« Les hommes trouvent des diamants de couleur violette »).

En plus de la roue chromatique, divers autres systèmes de couleurs ont été utilisés pour classer le violet. Avant l'invention de la photographie couleur, Nomenclature des couleurs de Werner (1814) a été fréquemment utilisé par les scientifiques essayant de décrire avec précision les couleurs observées dans la nature. Dans ce livre, la teinte dite « Violet Purple » est comparée à « Purple Aster » et à « Amethyst ». Dans le système de couleur Munsell - adopté au début du 20e siècle pour normaliser la couleur, généralement pour l'industrie - l'une des nombreuses variantes du violet est identifiée comme 10PB 7/12.


Alto

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Alto, genre d'environ 500 espèces d'herbes ou d'arbustes bas, y compris les petites violettes de couleur unie et les violettes et pensées à plus grandes fleurs, souvent multicolores. Alto se produisent naturellement dans le monde entier, mais se trouvent le plus abondamment dans les climats tempérés, avec la plus grande variété se produisant dans les montagnes des Andes d'Amérique du Sud.

Sauvage Alto peuvent être annuelles ou vivaces. Parce que Alto s'hybrident librement, cependant, il est souvent difficile d'identifier leur espèce. La fleur, de couleur variable, mais pas rouge, pousse généralement seule sur une tige et a cinq pétales, quatre disposés en paires différentes, le cinquième avec un éperon (voir photographie). Les feuilles peuvent pousser sur la même tige que la fleur (violettes à tige) ou sur des tiges séparées (violettes à tige). Bien que le plus connu Alto ont des feuilles en forme de cœur, les feuilles d'autres espèces peuvent avoir des formes différentes.

Typiquement, Alto poussent dans les prairies ou les bois humides. Toutes les espèces sauvages fleurissent tôt au printemps, mais certaines variétés cultivées fleurissent plus tard. De nombreuses espèces ont deux types de fleurs. Un type est voyant et apparaît au printemps mais ne produit souvent pas de graines chez certaines espèces. La fleur fertile et moins visible apparaît au début de l'été et est complètement fermée et autoféconde.

Parmi les espèces nord-américaines les plus communes se trouvent le bleu commun, ou violet des prés (V. papilionacée) et la violette patte d'oiseau (V. pedata). Le violet bleu commun pousse jusqu'à 20 cm (8 pouces) de haut et a des feuilles en forme de cœur avec des marges finement dentées. Les fleurs varient en couleur du violet clair au violet foncé, ou elles peuvent être blanches. La violette patte d'oiseau, une plante vivace nommée pour ses feuilles profondément fendues, a des fleurs de couleurs variables, avec des combinaisons de lilas et de violet.

Espèces de Alto ont été largement cultivés dans les jardins et les pépinières. Les violettes de fleuriste populaires, composées de plusieurs hybrides (beaucoup d'entre eux V. odorata) sont généralement appelées violettes douces.

La pensée est un hybride cultivé dans les jardins depuis des siècles. La violette dite africaine n'appartient pas aux Violaceae, dans l'ordre des Malpighiales, mais aux Gesneriaceae, dans l'ordre des Lamiales.

Cet article a été récemment révisé et mis à jour par William L. Hosch, rédacteur en chef adjoint.


Viola odorante peut se distinguer par les caractéristiques suivantes :

  • les fleurs sont parfumées [1]
  • les fleurs sont normalement violet foncé ou blanches
  • les feuilles et les fleurs sont toutes dans une rosette basale
  • le style est accroché (et ne se termine pas par un appendice arrondi)
  • les pétioles ont des poils qui pointent vers le bas
  • la plante se propage avec des stolons (pousses aériennes)

Ces fleurs vivaces mûrissent à une hauteur de 4 à 6 pouces (10 à 15 cm) et un écart de 8 à 24 pouces (20 à 61 cm). [1] L'espèce peut être trouvée près des lisières des forêts ou dans les clairières, c'est aussi un "invité non invité" commun dans les pelouses ombragées ou ailleurs dans les jardins.

Plusieurs cultivars ont été sélectionnés pour le jardin, dont V. odorata « Wellsiana » a remporté le prix du mérite du jardin de la Royal Horticultural Society. [3] [4]

Le doux parfum de cette fleur s'est avéré populaire, en particulier à la fin de la période victorienne, et a par conséquent été utilisé dans la production de nombreux parfums et parfums cosmétiques. [5] Les Français sont également connus pour leur sirop de violette, le plus souvent fabriqué à partir d'un extrait de violette. Aux États-Unis, ce sirop de violette française est utilisé pour faire des scones à la violette et des guimauves. Le parfum des fleurs violettes est distinctif avec seulement quelques autres fleurs ayant une odeur à distance similaire. Les références aux violettes et à la nature désirable du parfum remontent à des sources classiques telles que Pline et Horace lorsque le nom "Ion" était utilisé pour décrire cette fleur dont le nom des constituants chimiques distinctifs de la fleur, les ionones - est dérivé. En 1923, Poucher a écrit que les fleurs étaient largement cultivées en Europe et en Orient pour leur parfum, les fleurs et les feuilles étant récoltées et extraites séparément pour le parfum, et les fleurs également récoltées pour être utilisées dans le sirop galénique de confiserie [6] et dans la fabrication de médicaments.

Il existe un doute quant à savoir si le véritable extrait de fleur de violette est encore utilisé commercialement dans les parfums. [7] C'était certainement au début du 20ème siècle, [6] mais au moment où Steffen Arctander écrivait à la fin des années 1950 et au début des années 1960, la production avait "presque disparu". [5] L'absolue de feuille de violette reste cependant largement utilisée en parfumerie moderne. [8] [9]

Les feuilles sont comestibles. [10] Le véritable extrait de fleur de violette est disponible à des fins culinaires, en particulier dans les pays européens, mais il est cher.

En phytothérapie, V. odorata a été utilisé pour une variété d'affections respiratoires, [11] l'insomnie, [ citation requise ] et des troubles cutanés. [12] [13] [14] Cependant, il n'y a pas suffisamment de preuves pour soutenir son efficacité pour ces utilisations. [13]

La fleur violette était un favori dans la Grèce antique et est devenue le symbole d'Athènes. L'odeur suggérait le sexe, la violette était donc une fleur emblématique d'Aphrodite et aussi de son fils Priape, la divinité des jardins et de la génération. [15] [16] [17]

Iamus était un fils d'Apollon et de la nymphe Evadne. Il a été abandonné par sa mère à la naissance. Elle l'a laissé allongé dans la nature Arkadienne sur un lit de violettes où il a été nourri de miel par des serpents. Finalement, il a été découvert par des bergers de passage qui l'ont nommé Iamus après la violette (ion) lit.

La déesse Perséphone et ses nymphes compagnes cueillaient des fleurs de rose, de crocus, de violette, d'iris, de lys et de pied d'alouette dans une prairie printanière lorsqu'elle a été enlevée par le dieu Hadès. [18]

V. odorata peut-être l'espèce mentionnée dans les vers célèbres de Shakespeare :

« Je connais une rive où souffle le serpolet, Où poussent les rosiers et la violette penchée, Assez sur-couverte de buissons succulents, De douces roses musquées et d'églantine » [19]


Ce que l'histoire ne nous a pas dit sur le programme d'élevage nazi "Super Baby"

jeS'il y avait un sujet qui pouvait vraiment retenir mon attention à l'école, c'était l'histoire monstrueuse du régime nazi d'Adolf Hitler. Certes, j'ai toujours été un "mauvais lecteur", mais en dehors des cours, j'ai dévoré des livres sur la guerre à l'adolescence et encore à ce jour, il semble n'y avoir aucune fin à ses secrets troublants enfouis sous les roches cachées de l'histoire. . Aujourd'hui, je suis tombé dans un autre sombre bassin de notes de bas de page refoulées de la Seconde Guerre mondiale en découvrant les détails du Lebensborn programme d'élevage - une histoire que je ne recommanderais qu'à ceux qui, comme moi, ont ce désir insoutenable d'apprendre les vérités les plus inconfortables de l'histoire.

Lebensborn, qui signifie « fontaine de vie » était un programme lancé par les SS qui encourageait les naissances anonymes de femmes célibataires « racialement pures » qui ont été sélectionnées pour se reproduire avec des officiers nazis et assurer l'avenir d'une « super race » pour le Reich allemand. Le programme s'est étendu à plusieurs pays occupés par les nazis, dont la Norvège, la France et la Belgique, entraînant un ostracisme honteux d'après-guerre des mères Lebensborn survivantes et le mauvais traitement de leurs enfants déplacés à travers l'Europe après la perte de la guerre par l'Allemagne.

Frida Lyngstad d'ABBA était une survivante du Lebensborn

On estime que 8 000 enfants sont nés en Lebensborn institutions en Allemagne, jusqu'à 12 000 enfants en Norvège et d'innombrables autres dans les pays occupés où les « super bébés » ont été sélectionnés font partie de la race des maîtres allemands. Le plus célèbre des enfants Lebensborn survivants est Frida Lyngstad du groupe pop suédois emblématique ABBA (photo troisième à partir de la gauche).

Avec leurs yeux bleus et leurs cheveux blonds, les Norvégiens étaient considérés par le régime nazi comme particulièrement aryens. Heinrich Himmler, le chef de la SS et le créateur du Lebensborn, a favorisé les femmes norvégiennes pour son programme pervers et a installé la majorité de ses institutions dans la Norvège occupée par les nazis.

Pour contrer la baisse des taux de natalité en Allemagne et pour promouvoir l'eugénisme nazi, les dirigeants de la Ligue des filles allemandes ont également été chargés de recruter des jeunes femmes susceptibles de devenir de bonnes partenaires de reproduction pour les officiers SS.

Les jeunes femmes qui pouvaient prouver leur ascendance aryenne ont reçu des incitations pour porter des enfants aryens, y compris un soutien financier et un traitement privilégié dans les maisons de maternité. Pour de nombreuses Norvégiennes, c'est devenu une stratégie de survie pendant la guerre, alors que leur pays était l'un des endroits les plus pauvres d'Europe. À une époque où l'avortement était illégal, elles pouvaient aussi avoir la possibilité de quitter ou de faire un don leurs enfants dans les foyers spéciaux des Lebensborn, où l'enfant recevrait une alimentation spéciale et une éducation et une éducation qui reflétaient la façon de penser nazie. Le prix de la Croix de fer a été décerné aux femmes qui ont eu le plus d'enfants aryens.

En raison de la destruction et de la dissimulation généralisée des archives de Lebensborn, il est impossible de confirmer si les jeunes filles ont été forcé s'accoupler avec des officiers nazis, malgré la forte suggestion qu'ils l'étaient (l'agression sexuelle était une politique presque officielle au sein du Troisième Reich). Cependant, le programme était sans aucun doute un système d'élevage sélectif supervisé, et des documents récemment découverts montrent que "certains SS ont engendré des enfants dans les Himmler" Lebensborn programme”.

Juste pour nous rappeler, j'ai pris la liberté de remonter la définition de ‘sire’ : le parent mâle d'un animal, en particulier un étalon ou un taureau élevé pour la reproduction.

En 1939, le nombre de membres du Lebensborn s'élevait à 8 000, dont 3 500 chefs SS.

Heinrich Himmler photographié avec sa fille en 1938 à Berlin. (AP-Photo)

Le 13 septembre 1936, Heinrich Himmler avait écrit ce qui suit aux membres des SS :

L'organisation “Lebensborn e.V.” sert les leaders SS dans la sélection et l'adoption d'enfants qualifiés. L'organisation “Lebensborn e.V.” est sous ma direction personnelle, fait partie du Race and Settlement Central Bureau de la SS, et a les obligations suivantes :

1. Soutenir les familles racialement, biologiquement et héréditairement précieuses avec de nombreux enfants. 2. Placement et prise en charge de femmes enceintes ayant une valeur raciale, biologique et héréditaire, qui, après un examen approfondi de leur famille et de celle de leurs ancêtres par le Bureau central de la race et de l'établissement des SS, peuvent produire des enfants de valeur égale. 3. Prendre soin des enfants. 4. Prendre soin des mères des enfants.

Il est du devoir honorable de tous les dirigeants du bureau central de devenir membres de l'organisation “Lebensborn e.V.”. La demande d'admission doit être déposée avant le 23 septembre 1936.

Les relations entre les soldats allemands et les femmes nordiques dans les pays occupés étaient fortement encouragées, à condition que les deux parents aient prouvé leur valeur raciale. Le programme a également accepté des femmes d'origine aryenne qui étaient déjà enceintes ou avaient déjà accouché et avaient besoin d'aide. Environ 60 % des mères n'étaient pas mariées et les Lebensborn leur permettaient d'accoucher secrètement loin de chez elles sans stigmatisation sociale. Dans la plupart de ces cas, les mères ont accepté l'adoption, mais toutes n'ont pas été informées que leurs enfants seraient envoyés à l'étranger en Allemagne.

Une des institutions Lebensborn

La première de plus de 20 maisons Lebensborn a ouvert ses portes en 1936, dans un petit village près de Munich en 1941, la première institution à l'étranger a été ouverte en Norvège.

Une maison Lebensborn en France

Dans le nord de la France, un foyer a été ouvert dans la ville de Lamorlaye en 1944 où environ 200 enfants sont nés. Le bâtiment (photo ci-dessus) abrite désormais une branche de la Croix-Rouge. Les installations de Lebensborn comprenaient un orphelinat sur place et offraient des services d'adoption. Ils étaient souvent installés dans des maisons confisquées et d'anciennes maisons de retraite appartenant à des Juifs.

Alors que le programme excluait initialement les enfants nés de femmes étrangères et de soldats ordinaires (non SS) pour des raisons de pureté raciale, les Lebensborn se sont ensuite étendus aux pays à population germanique où les parents et les enfants étaient généralement examinés par des médecins SS avant leur admission. Mais dans une tournure encore plus sombre du programme Lebensborn, les exigences strictes de pureté raciale ont été pratiquement complètement abandonnées par Heinrich Himmler lorsqu'il a poussé sa mission à des extrêmes inimaginables.

En 1939, sous la direction de Himmler, les nazis ont commencé à kidnapper des milliers d'enfants considérés comme « d'apparence aryenne » de pays étrangers, notamment de Pologne et de Yougoslavie, mais aussi de Russie, d'Ukraine, de Tchécoslovaquie, de Roumanie, d'Estonie, de Lettonie et de Tchécoslovaquie. Norvège – pour le Lebensborn programme.

Himmler aurait déclaré : "Il est de notre devoir d'emmener [les enfants] avec nous pour les retirer de leur environnement". ce sang”.

La politique de la Lebensraum avait essentiellement donné naissance à l'idéologie nazie de l'expansionnisme allemand et au plan du régime pour le génocide et le nettoyage ethnique à grande échelle. C'était le véritable crime de Lebensborn, une solution d'aide sociale apparemment utile et presque innocente pour les femmes en difficulté. Avec quelle facilité le mal peut se déguiser…

Une infirmière nazie partage les rayons lumineux alors que les scientifiques tentent en vain d'éclaircir la coloration des cheveux des enfants de la Super Race

On estime que 200 000 enfants ont été volés à leurs parents en Pologne, en Russie et dans plusieurs régions d'Europe de l'Est à des fins de « germanisation ». Ils ont été classés en groupes du « plus souhaitable » au moins aryen. S'ils ne pouvaient pas être utiles pour aider à construire la race maîtresse d'Hitler, ils étaient jetés et envoyés dans des camps de concentration. Si un enfant était considéré comme "acceptable", il commencerait l'endoctrinement, passant du temps dans des "camps de rééducation" avant d'être placé dans des familles allemandes ou des internats où il pourrait devenir culturellement allemand. Ils ont reçu de nouveaux noms allemands et forcés d'oublier leurs parents biologiques et leurs ancêtres. Tous les enfants qui luttaient contre leur endoctrinement ou résistaient, rencontraient un destin tragique.

Tous les enregistrements de ces enlèvements de masse ont été détruits dans les dernières étapes de la guerre, ce qui a rendu presque impossible la localisation et l'identification des enfants ou même de savoir exactement combien ont été enlevés. Le gouvernement polonais a affirmé que moins de 15 % des 10 000 enfants ont été rendus à leurs parents biologiques.

Parmi les enfants norvégiens nés ou endoctrinés dans le cadre du programme Lebensborn, le gouvernement norvégien a pu récupérer tous sauf 80 après la guerre. Les communautés locales qui avaient vécu dans la famine pendant la majeure partie de l'occupation, ont cherché à se venger à la fois des mères et des enfants des maternités nazies où les membres avaient reçu le meilleur traitement disponible.

La presse a fait état des "super bébés" exceptionnellement bien nourris qui avaient reçu deux bains par jour. Les mères Lebensborn étaient publiquement battues, humiliées, ostracisées et souvent condamnées à des travaux forcés. Les enfants « supérieurs » qui étaient effectivement devenus allemands sous le programme du Troisième Reich, étaient considérés comme des parias et placés dans des orphelinats ou même dans des asiles d'aliénés où ils seraient intimidés et maltraités sans relâche. Le gouvernement norvégien lui-même a même tenté (sans succès) de déporter les enfants Lebensborn vers l'Allemagne, le Brésil et l'Australie.

La Suède a accueilli plusieurs centaines d'enfants non désirés de Norvège, dont la future chanteuse d'ABBA Anni-Frid Lyngstad, dont le père était un sergent allemand. Sa mère norvégienne veuve a échappé à la persécution après la guerre et a emmené Anni-Frid en Suède, où leur histoire personnelle n'a pas pu être retracée.

En 2008, un groupe de survivants a porté plainte devant la Cour européenne des droits de l'homme pour lutter contre le gouvernement norvégien pour qu'il admette sa complicité dans leurs mauvais traitements, révélant des détails honteux sur les conséquences du programme. L'affaire a été classée sans suite avec une offre d'indemnisation de 8 000 £ du gouvernement norvégien.

Des associations ont depuis été formées pour aider les survivants à identifier leurs origines grâce à des documents administrés par le Service international de recherches et les Archives fédérales allemandes.

Il y a tellement de facettes de la guerre qui ont été sous-déclarées, balayées sous le tapis et laissées de côté dans les livres d'histoire, en grande partie parce que nous les trouvons inconfortables d'en parler. Je considère ce type de connaissance historique tabou comme une formation continue des plus fondamentales, qui peut nous aider à identifier des modèles dangereux dans la société et à reconnaître très tôt quand l'histoire pourrait être dangereusement proche de se répéter.


Q. Que pouvez-vous me dire sur l'histoire du verre violet ?

J'ai récemment trouvé un morceau de verre violet dans un champ et je m'intéresse à l'histoire du verre violet pour avoir une meilleure idée de l'âge de ce morceau.

Salut! Merci pour votre question. Le verre violet est fabriqué à partir d'oxyde métallique de manganèse, qui est ajouté aux ingrédients du lot. De nombreux fabricants de verre, tels que l'Imperial Glass Company, produisaient du verre violet. Il est également possible que votre morceau de verre ait été transparent mais devienne violet lorsqu'il est exposé au soleil.

Selon un autre membre du personnel du Musée qui a fait des recherches sur ce sujet :

De nombreux verriers à travers les siècles ont tenté de produire du verre clair et incolore. Les impuretés, en particulier l'oxyde de fer, dans les ingrédients du lot qui ont été fondus pour fabriquer le verre ont souvent donné un verre verdâtre au lieu de "l'eau claire" souhaitée.

Une caractéristique intéressante des verres incolores qui contiennent du dioxyde de manganèse comme décolorant est leur tendance à virer à différentes nuances de violet lorsqu'ils sont exposés aux rayons du soleil ou à d'autres sources ultraviolettes. C'est un phénomène photochimique qui n'est pas encore parfaitement compris. Il est généralement admis que la lumière ultraviolette initie un échange d'électrons entre les ions manganèse et fer. Cela change le composé de manganèse en une forme qui fait virer le verre au violet.

C'est au milieu du 19e siècle que le dioxyde de manganèse, communément appelé « savon de verrier », a commencé à être utilisé par les fabricants de verre américains comme décolorant. En incluant une petite quantité de cet ingrédient dans la fonte, ils pouvaient produire du verre qui semblait pratiquement incolore. Une publication de 1899 de Benjamin Biser remarquait : " L'utilisation particulière du manganèse dans le verre est de masquer ou de neutraliser la couleur verdâtre conférée au verre par le protoxyde de fer. Le manganèse donne au verre une teinte rose ou rouge qui, complémentaire du vert, neutralise la couleur et permet au verre de transmettre la lumière blanche. Pellat a réfuté cette théorie et a affirmé que la teinte verte du fer n'était pas neutralisée par le rose du manganèse, et ainsi la subjuguait, mais par le fer prenant une autre charge d'oxygène du manganèse et devenant du peroxyde de fer, et produisant un rougeâtre teinte jaune, tandis que le protoxyde produit une teinte verte."

Les scientifiques du verre sont aujourd'hui généralement d'accord avec Apsley Pellat, expliquant qu'un échange d'ions entre les molécules de fer et de manganèse modifie la couleur observée du verre.

Au début du 20e siècle, des changements dans les procédés de fabrication, ainsi que des matières premières plus pures, ont dicté différentes manières de décolorer le verre, et l'utilisation d'oxyde de manganèse à cette fin a diminué.

Il est impossible de déterminer l'âge de votre verre sans le faire examiner par un expert, mais vous pouvez envoyer des photos de votre objet en verre à notre service de conservation. Ils peuvent être en mesure de vous fournir des informations supplémentaires ou de vous orienter dans d'autres directions. Vous pouvez les contacter via leur formulaire en ligne (https://www.cmog.org/glass-questions).

N'hésitez pas à nous contacter pour vos questions relatives au verre à l'avenir !


---------._-----_.--.-Je .i..AA…

I .i..AA Vi EL PRICDAS:1-DyjJd 'inchwedd 24ain, yu .ghapcl õ::Ilio!J, L!aasa"d, gun y i'arch. L'. -H. KicU-aru. UI!ya lUe gian brHA.las Mis& Va -cÜed!UClliH, LlulIsa" e1, a -1. i Utiorgc U.j<uttS, iyM.thyn, Pantug, gcr le fera. hnoudwyO y bnoetasicrch gan el thad, a ga' a tnorwyn y briodaa ueddyut Mt.ss Mary WilHamx, iyrciLhyn (cinvacr y pnoufab), a M..i.'om Jones Davids, Achcthuchai. l.'a1yu g'wlcdu brwda:i an:ùercllO.g )'11 ngh<1'trd y l!J'yd Y1' ocelLi ytl uy da o a chyfcilhcn 1 r teulU, ac cù g clSOUl Air. un M.'i. Dav" AchetlJuchai y Parch. a Mme Richards M. a I)avies, 7elLiivii- M. a .Mme. Lew.s, PaMtyrcga'r, M. une Mme JcuM, Achethi-)afMr.aMrs.iiiian)s,Ach&eurochgan(jiMrs Jotips, k,t,D M., Davics, 15¡aeUs'CH' M. une Mme Uavics , Pantia.nau M. Evans, Rhydymeirch, ,1). un tIIS, Evan", CastG'f ! M. un 41ou Rhyglin Iis Richards, Hank. un Mawer erein. MA.RVOf.A ?rH.&mdashBiingenymortudcoinodijnarwola- a ?eth a chiaddcdigactii Mme Mary Ti)0)Mas, ?.o. 4, Château-h.'Hac ! Hansawct. Yr oedd &eurodi cyrhaedd an (jcdran teg' o 79 mlwydd. Cafodd tua tuia o gystudd trvu), end dioddetodd an oil yn atnyncddgar j gan bwyso ar .:i Clw:dwad., PrydnawtL Gwcncr 25 :ONU. hedodd ei hysbryd t'r fiified mawr, gan gcfnu bytit ar bechod, cy-tudd)au, un h-enaint. DyddMawrtitaa,rt]yn.oI, yn)ga.< ?ioddTi)yrfa u'l ('hyfeiUion a n))&eurorthynasau yn ttghyd i <jsod yr hyn. oedd farwol ohoni i orwedd yn nwddrod <'i phrind Siloh, y yn y ty gan y Parch. D. Jones, B.A-, Bcthei yn y caiwt gan y Parch. iJ. B. Richnr' ei gwfin'dog, ac ar !an y bt'dd gan y Parch'. J. D. Evan-. B.A. curad, Mynwy. ?nd ychydig nynyddu yn o] <h'ch?c!usant Mynwy. )iid ychydig nynyddu yn o] dycjlYe'lasant. ) fyw i L1HlSawl'L yn yr hyn 1e' vr ocddynt wedi ciaddu eu hanwyl fachscn. an h o<'dd a,'i wyneb ar y wp'nidog'aeth pan y tf'rwyd ef i ]awr yn gynar a yn llghanol obf>ithon. yn aekd n'ydd)awn o eglwys Shiloh. !!<? y tcirdir chwithdnd n)awr ar ci ho), am ci bod o gytn'eriad catf'dtg a dtddrwg. Y prif a.]ai'Vfyr oeddynt&mdashM. une Mme Uavics. "Rrytitonfa" Brynamman() naba i11pch-yn-nghyfrairh) M.). Winiam. John. James, Rhys, Dav'ps. Pantyrhendrp, Oarmpi (chwapr): M. Rhy-? Davids, Amma.nford M. Wm. Davic' ?, un Mis-.cs Hettx' un Marv DavM- Penman. L!ansav? : M. John Davics. Dandfito : Monsieur ?. Jones, P0ntHT(luJais M. Dan Evans. Bw !chygwynt. (loaint) Juno-a Mme Morgana Morn'-trn(nf'iaint) : M. n. Mme Davics. M'H, un Din-ips. Tv< -prr] ?. Un M. WiUic. Cavios, Tyccrrig, etc. Heddwch i'w ]]wch.

------------! ______BARDDONIAETH.

_BARDDONIAETH. '"<'YMMWYNAS. <j!noyd cymmwynas sydd yn arwydd 0 haelionus natur fwyn Pan to dyn mewn unrhyw aHwydd GWl.ddll' ydyw gwrando'i gwyn Dyiid amiwg gydymdeimlo 9 A phwy bynag fyddo'n drist, garedigawnt YSTORM. Yn awr daw anwar dywydd&mdashnlwcidiol Afivydwyi!t o'r Werydd neh y HiM cliwa aHonydd Xvyfus yn arswydus sydd. Anfwyn wynt yn eofn wau&mdashhe3dyw sydd A'i fel Ei g'wyn hir nid yw'n gwanhau, 0 sarug-yw er's oriau. Twrw tost geid trwy y tir,&mdashcoedydd ('('dym a ysgydwir Y tro iach a frawychir. Yn nydd ci gynddaredd Y)' av.ron gar< ddigioncdd Od o "rUt ydyw ci wedd. awel ruo yw yn myn'd heibio Rhag ei ​​hirad f)ad y fro Eirian hon gryna heno! P !-<tatyn, J. MYRDDIX THOMAS. PEUT 0 CLOD I Mme Evans, Giantovy Fa"]', A b 1 Nous), 'uawr inae arnaf avydd I rod.di pwt o gan, Ac mac' ryw fil dostynau Y:t xyt'tiuo o fy mia'n Upwi'-af finnau'r goreu, H 'b ddint anthcuaeth bron, A'r testyn tiawr.. fel gwclwch, Yw peut i'r "lady" poule. Hoc<! < d i Mme Evang, Y ''iady'' Ion o'r wiad, An ! ddanfon i mi anrheg' luJ' fy nhad Fc d'.t:nod<t hon fy awf'n, Yn apth fcl tan, wl'lais lTIclyn Yn gwcnu o fy m!a'n. Dynmnai 'nawr rhoi diolch Fr foncddigcs hon, X! a hi byth yn anghof Pe illentl'Wn dros y don Ki anrhpg a'i sirioidfb Fu'n ncfocdd a gagné i n)i. Ac 'nnwr 'rwy'n canu c!odydd 'cinio Mynydd Du. !!<)<-(! Duv yn fcnditi) je chwl. A'r )eu !n cyfan e]yd, A n( )au ffawd siriola Kici) Hwybrau yn y byd : V< ?i 'nawr rhaid "'orphfn canu, Fv ana) sy'n byrhau (jtobairhio caf eidh gwfied Xadoiig' yn dd:au. Penybont-ar-0gwy._ Tywi.-

Publicité

uH.t KINTAL TUNIU ROYA tNVIGORANT. RAFRAÎCHISSANT

ADGOFION.

ADGOFION. Mwyn adg'onon y goruhcnol Eni<!f'.vynaffun: Ddychweiifymeddwtweithiau mawrthfyhun. Liawcn oeddym pan rodianem WeithiauiawynHaw, Gyda gwenau ar cm grruddiau&mdash Ciiiaigofiddraw. D'euraidd wallt chwareuai'n nwyfua Ynyrawetfwyn Wrth ymbrancio ar y meusydd O&ddmorHawnoswyn Hapus oeddym ar ein hymdaith Ger y gornanr fach. Gwrandaw arni'n sisiat ganu- Canu'n groew&mdashcanu'n iach. Edrych ar dy ruddiau gwridgoch Oeddynswynimi. Gyda'tii dwy!aw gwynion tvner Yn fv nwvlaw I Tor.au amser ar eu hvmdalth Gwnaeth y dwyia?v'n ritydd, LJawcr bryn a mynydd cribo? Rhyngom beliach sydd. Svllaf woithian ar y dyfnfor Eang sydd o'm biac-n, Gycla'i doiiau'n curo, curo Arygroa.'rmacn Ond mH mwy na'r dyfnfor eang Yw'nserchia.daui. Tnag ar fy Enid hawddgar&mdash Enidgaraffi. HAULFRTX.

. CWMDUAD

CWMDUAD ElSTEODFOD.&mdashAn pistoddfod. hcid sous les auspices de la Cwtuduad Temperance Party, a eu lieu :it (_mduad le 25 novembre, le président étant .Lc Kev. E. 1 Owen, Saran, Llangeler. Les juges étaient&mdashMusic, M. Dunn WiHiams Hterature et récitations. Le révérend D. Prvse Williams. Ffvnoa- ?enry : prue sacs Mme Job. Conwit, et'Mme. I)ai( ?, Nantyctawdduchaf. L'accompagnatrice était Mlle hvans, Gwyn ViHa, Llanpumpsaint. La liste des prix était a.- suit :&mdashChef choral (4), Ffynon- Miss hvans, Gwyn ViHa, Llanpumpsaint. La liste des prix était a.- suit :&mdashChief choral (4), Ffynon- nenn party (!eadpr. M. THomas ). Voix masculine, "Cyd- ?at) 'Mor'yr," M. PhilIIps, Coedmore, et partie Ladi<s' choir, "LIwyn Onn,' Mi=s G. Owen. Fwrn- <hmd. et faire la fête. Chœur d'enfants, "Y Nefot Gor." choeur Hwtciinewvdd (leader. M. Evans. Cwmcvrnen) Quartette, "Y Cusan Oaf." D. Grimths andpartv C, f Duett (soprano et a)à). "Aweion fy N"w !annonce -1.[iFs Evans. G) et wr. et ami. Duch (ténor et basse), -jGwys t r Gad D. Griffiths et W. D. Hughe. ?o!o Mprano. "Hen lailh fy Mam," Mlle M. Evans. Gwyn Viha, LIanpumpi-aint. Alors!o (alto). "Ben- dithiait Goed y Meusydd," Mlle Evans. Glandwr. SoJo (bas=). "Gw !ad fy Nghaion," W. D. Hughes. oo aux concurrents non retenus, Daniel Jonesa. Fenian, Convi). Solo. garçons de moins de 14 ans, D.T. Daviea, j'pnstar. olo aux enfants de moins de 10 ans, D. W. Eva!l! D-mrailt. olo aux zips de moins de 14 ans, Bertie Rees. Ffynonwen. Récitation. "Y Bywyd Fad." Mlle Evans. jRhydhir. C'ilrhedyn. Récitation, moins de 14 ans. Tom Davips. Penpa.rc. et WiHiam Henriv Davies, Conwi). Enfants de moins de 10 ans. (1), Conwi), D. W. Evans : (2) Adeline Davies et W. Evans. Cinq l-b:1za", "Yr Ysgol Su]", M. John Davies. Nantv-thyddod. Lettre d'amour, M. W. D. Hughes, CH- ntachnu. Lettre à un fils aîné, M. W. D- Hughea. C'ihmchan. Traduction. M. Benjamin Thomas, Btaenffynon, Langeler. Six questions sur Genfra ! Connaissance. M. B, Iainin Thomas. Adresse extérieure, M. Benjamin Thomas. F npunc- t)'d passage. Tom James, Pcnrhlwlas. Esprit. M. .Tones. CwrngeHI. CHrhédyne. Dessin. Maître D.T. Davies, Penstar. Sacs de prix (1) Misf-, A. Evans, Rpd Lion. Cw ?mduad : (2) Mlle Thomas, Ty'rJume (5) Mlle Rees. Cefntryal, LIangeler.

Publicité

??S?'??'?ms?Msas. . m. . s?m?ms?s?s. Pour les nourrissons, l Invalides et ( la fi ged. A F 0 0 D.. 0 f I grande valeur nutritive, qui peut 8 . i). être adapté à tout S ? . degré de pouvoir digestif par js ? . M? ?? processus simple ? de le laisser Ss ? ?S. reposer plus ou moins longtemps g g à une étape de sa préparation. ? ? Par conséquent, Benger's Food convient parfaitement à fcr ?, rftin ? Par conséquent, Benger's Food est particulièrement adapté à fcr ?, ? Les nourrissons et les invalides et ceux dont les pouvoirs digestifs B ? have become weakened by IMness or advancing age. s ? The British MeJ/co/ Journal says&mdash" Bengef's Food M ? has, by its excellence, established a reputation of its own." ? ? Mothers tmd interested peftons <trc requested to write for Booklet," Beng?r's Food ? ? tnd How to U<e it This content & Concise Guide to the Rearins of Infants," g ? and practica! Informttion on the c<re of InvaMdt, Convalescent*, and the Aged. ? <? Po?t free on application to Benger'* Food, Ltd., Otter Works. Manchttter. ,,< ? Post free on application to Benger'* Food, Ltd., Otter Works. Manchttter. ,,< ? m i!1 U1l m I . <. S. . ssssNaMaNaMt?? w

Advertising

f rr J' :>. One Quality One Size One Price ? 6d. per large bottle ? very zt.,I-jci-e sell H.P.

--'-----NODiON 0 ABERGWILi

Advertising

ETHOLIAD

MONSIEUR. JOHN HINDS A R .. ETRCES."

MONSIEUR. JOHN HINDS A R ETRCES." At Olygydd y JomxAL. 'yr,-Cawu ya anerchiau ?r. jonn FL-iids ei fod UIUI i..lll¡t,U,¿LYUUiHl a. U¡¡,UWd,UUUd<1U L' £.ö'" .)', am ei ooa 11. yu .c.giW,yS "estronoi.' J:ll! !'1!,ylCUU yuyw gweku Bedydd.r yn gaiw Hen l:.gn')'s y w.ttMi ya "e:¡rrullO,. IU.) 11 V 11, o ua ic y uac'tii crctydd lUr. hWU:i ijywed poo haneaydd m. yn Gcrmani yn y rW)'lH.iYIl Lt) .4.L y bI,),UWjU Co yi UYIll<1 tarn y lieuyuuwyl' y ny wiad tion. rc'h go CIlW)ttug hcdciyw ydyw Cl.)'WUj un u 4,10ciau y ,*<t Uctt?auaidd hun yu gaiw yr umg qynniut<jui a u.ii bout ?iytua?tii didor o ucsau tjJieual cred yti "ehrrutttjs. Cami "Myrddinfab" yu )a.wr Mr. John Hinds yn tra.ddudi da.riim ar iJm-.timd y .tl0UYUÙ- yr, neu ya ccisio egiuro pa. lodu y niac yr tA6,ivy6 yM '"etrollol. Nid "strulwl ji,o uutti, stcr, yti .iiiiaL'r Dewl Sant, mtc yehwaith pail y luaöodd y bei?ud Dafydd U<?u u timm?Uc,, m'?u ??dun-.t, . Ht Hy?, Uatydd .tp KdmwMu, Uulyud -? G?uyti', Daiydd -Naiiiiior, Urutiydd Crug, <j<iuttydd iiir- aetaog, loio Uoch, Liaw(ldeii, lOn"ent, a '1 Lluu1' Aied. Wrrh edrych ar y fhcaLi- itou u teirdd y Ca.:Kjl Ocsau hadd yw gweied icxi yr Eglwys yu y cvtnud hwtiw yn gcnediaethoi. Edtycitwu fto artu y'n attiscr y Dtwygia.d. Uuid dyaia gymod y gw ¡aU- wa.rtvvr, Dr. Richa.rd Davit's, Eduiwnu i'rys, iiuiiia-, Hu<jr,' Wiliiain Satsbri, Wiltiaul Murgati, a r Esgub Parry' Edrvchwn arni o aiiisei- y Diwyg'1aJ hyd heddyw. Gwelwn ym mhiitit ci r)i-ilarit -Io,.cs H- liams, EHis Wynn o'r Lasynys, Dr. Erasmus aun- dei-a, Griffith Jones o Landdowl'ur, 'iheopit.Ius Mvan, awdwr "Drych y Pnt Ofsocdd." Euwa:d Richard o YstradmuuDg, Daniel Ruwand o Lan- irpitho, Howf Harris o Drefucca, John Waiters a Thuinas Richards, y geiriaduron, Coronwy Owen, un o feirdd penal Cymru, Icuan Brydydd Hir, Carnhuauawc. Gwa.Mter Mcch.Mn, a Datuel Ddu o G<.redigion. Dytt'a b!a.nt a fagwyd ar fronnau yr "esrrones." Carcm wci<'d rhestr y Sect Gcrmanaidc) i ba u)) y perthynai Mr. John H.nds yn dyn rhestr i'w go,,<ocl wrth ochr hon sydd uchod. Ydyw yr Kgiwys ht-ddyw yn ,¡.enc>dlaetho? Cymnn'rwn 'i phrif wcuudogton&mdashyr He-,gobion. Pdwar Cymru yn mcdru iaith eu gw!ad. Cymmcrwn tri peiiiiaeth &euroin C'olcgau ccn<'d)aetho!, sef Caerdyd. Abcrystwyth, a Ban?or, oddigerth un, eef y Prifarhro Roberts, ni fedrant siarad iaith ein gwtad. Sicr. n' fedr Syr Harri Reichl am mai Gwyddcl yw. FcHy yr Eg- Jwys vdvw y sefydtiad mwyaf cpnpd)af'ti)o) a fpdd Cvniru heddyw. cr fod Mr. John Hinds yn pi ga!w hf vn "<?stroncs." Dy)ai pob Egh'yswr VOTIO yn f'i erbvn, am ei fod yn un o'r r].ai hyny sydd yn :-allg'u "PH Man) Ysprvdot o dan ci f-idd- och. dc" MYRDDIXF.B. At Olygydd y JOLH.AL. S ,&mdashYr vdwyf yn hyderu y i-itudd%vcli ufod I'r Pi!ll'liau hyn yn y JOURNAL.&mdashYn l'i aneidtiad <'thol- I jadoi m:'e Mr. Hinds yn son a,m Ddadwaddoli a DadgyssyJltu yr Patron Kgtwys yng iiviiiru. 13etit bynag yw ei feddwi ef am y term, y tnae yn andwg ti fud yu gamarwetniol yn g'yfeilwruus ac anwn?ddus wrth getsio ei gymwyso am yr H?n Fam -yr Egtwys -ydd wedi bod yn Nghyntru yn cadw olcùlIlr Gair i'r genedt ganrifocdd cyn r YmnaiUduwr Cymreig cyntaf. CyfeiriaJ Mr. Hinds vdyw Brynteg,&mdasha fydd e/e mor deg a ohyunabod v gwir am yr Kglwys? Oddiar iaw yr Kgtwyh y inae i, gencdt Cvmrcig we<hca<'t bpndirhion i hon sydd wedi bod yn Eglwys gyn'redinol i'r hobt vn eang ac vsgryt'hyrot ei hathrawia.<tit. Yr un fath vdvw e: "gwasanaeth yn y Bcdydd, mewn Priodas,' nK'wn Ciaddedigaeth i gardotyn a chy- fcx-thog wr. Ai yr Estron Egtwys y gGHir nalw yr un sydd wodi gwneyd cymaint o gymwynasau !'w ch<-nedl? Oddiar ei Haw y cafwyd y Beibl vn iaith v werin gan Esgob Morgan yn 1588. L'n o'i phiant, 1,,cliiiwnd Prs, roddodd y Satmanu ar gan iddi. Offeiriad opdd Gruffydd Jones, Handdowror. Gan Ficcr Pritcha'-d, Uanymdyfri, y cafwyd ''CanwyH y C'vnu'v." Onid orPeiriaid Cymrcig oeddynt awdwyr "D'-vch v Prif Oesoedd" a'r "Bardd Cwsg"? Rhoddodd offeiriaid gwladgarpt Cymru eu nawdd :)'u cof "0 -aeth i aU gychwyniad yr Eisteddfod Ckll¡",d'aethol. Onid yw'r ganrK ddiwcddaf yn n'.foethog o lenorion Egtwysig? Dyma rf'str odidog tIr. Hinds o offeiriaid-Gwalltf'1' Mfthain- Carn- huanawc. Llawdden, Archiagon Griniths, Thomas Rowlands, Nicander, Tudno, Tegid, Daniel Ddu, Ab Ithet, Briscoe, Sitfan Evans, Esgob Lloyd, Cynog, Edwards, Rhosyiiiedre, Deon Eh'azcr WiiHams, Peter Baylcy Wiliian?, Itor C?)' Aiu! EH? Wyn o Wyrfai, Hyw?I, a. liawer erc?M. Ai estrcn Egiwys sydd wedi magu cyma.nt o wyr ga)luog o ddysg a doniau Mcwn Ha'.v?r cyft'iriad rnae yr yn fwy agos at un egiwys yr yw 0 ran nifer ei hndodau..Mae y ihmuu pJw¿ tol yn dwyn cnau yr hen seintiau Cymrpig. Mac ci hy:!idr<Kiuon o b!ani addysg y vc['[t edi bod y)] ta . Hon ydyw' eghlYs sydd wed) bod an] gadw y Beibi yn yr ysgol ddyddioL A', psfrot) ydyw'r uair i roi i un o'r fat:) A ydych ddm) yn n)('d<)), M' Hind! y by(1d.i yn wod i <'h) rncddwt heth ydych yf 'yd jlP. yn galw ar I (let] <&euro ° ? UN O'B WEEIN. CY:GIIOR DGSBARTH ? CASTELLNEWYDD- K1L YX. At Oygydd y JOURNAL. :yr,-l:.J'lyu.aJ. 0.0U U cn newyaeuudur clüclwiw .1..1 1,1l1lj .1" i öa¡, yityidd o uati y 410'1 Ulo. ilJII vu1Í..ltl J!l ell :j"bùgau. 1- Ilh:L' U41 .1 U "dIL UÚLl c-isices, a olin uedd b,iJ.L "'h:U .li..ü:l!ll" ü ,.al )'11 gl'U 1 r btlul1.- oad jL' Ii, yu<.1 Yd Ul'¡' 1UUO. '1(1 ucUli )'u pan dClyweaodd fod rila1 0 g "Llhj'l g<tLCLl U1 b i:1uOu «l'"vJl.lUU y l1lll..l:l'[j it 111 g ourad. 't n a r, l 1' _mal' (JI w r, y w J' 1011 Ull 0 l' gwenhwyr weUI ¡¡,ll y C<tiJUlI t.w,. <.fyd<:t0 y <tUeiecU. --t ro<idch chwi brawi gahnnoi? Cais teg, t'eiivmg, a DOticudigaiuu ynyw, ac )ttae mor rhesynioj ac Utit'ttyw gais a ¿au v t am goaiau yti yr uudcL). UYJaI au ein gwtact o tJawO tod yi) baroct t IWyú al liatur wvj-. Am uaw wvthIJOS BIde In 0' r wedi bod, ra8g arbellIg, 'yu gOr!od cydlyn at eu gwaah am c.t yu y cüreu, am fOli reiid-er itiaiti-i ou ca ru(.i u. i'eg ydyw Uweyct eu boct yii cafi y swni aruufrc.iog o 'la1' y oyuo yn rh'] yu Gt'1l' I un 0 r t'YllJ(Jrw:yr <.ldwcyd tra Yll trin y yu y Bwrùd y celd digon I WUtyd eu ritoudant et 1 iytty- Etaliai y dy"ed Air. Uavies, <Jplt!, uti o'r cyjuychioiwyr dros biwyf yr ocdd yn rhaid cael gweithwyr ü a -Liangcier Jan oedu iiordd Hiaent.xjw) yu caei ei gweithio? Os ous digon yw caot, n'lc yr y pi-yd en WR]fh eto j II dweyd ci bod yn grt'uion ar ran y ("ynghor i rthod trwy fwyafrit g:ith axi godiad rhesymoi y riiai ydynt y)i gortod gweithio ar bob tvwvdd !mwn ocrfet a gwlybaniaeth. Mae y rhai sydd yn gweithio ar y ftordd sirol yn cac) ,Pini yr vythno-, ac yn gv&euro!thio am Jawer jlai o oriau ua r rhai syd<i o dan y C'ynghor Do&barth. Mac .)cb trdhdatwr aill bcidio gwastraftu'r tretiioedd, und nid op'- neb a gronyn o synwyr ynddo atn vneyd cam a phlmtyn iiafu, Yti awr, -Alir. "Aiiiaethvr a vdych cli i W, eto am ltoiii ria(l ca y yii UZI mol a theg, ac nad oeJdym unci yn (U liawj. iau? Dichon y daw rhyw fraad t ddadPcu eu haw)- iau yn hyawdi yn y Cynghor etc, ac y tynei-ir tipym ar dcimladau gwrthwynebol y sawl na. wnant Ics t'r gweithtwr. Dy)ai em byd fod yn Mawnach o dpgwch a chyfiawrtdpr i'r )!a.fu)wr yn y Cynghorau ac nid eu damsang yn anystyrio> o dart draed. 'Nid odd dim yn aÍ'esYll1ùl yn v cats, yn cnwedig pan nad <Jeddyut ond atM gaet bremtiau tebyg i w cyd- lafurwyr. A wndo hyn aed a hi. A gwadcd i'r hau) godi. Ma'e'r gwelthwyr yn dymuno diolch o ga)on i'r ael,(Iau hyny o<?ddynt yn rfafriot i ystyried cu cais- EfaUal y daw gair etc.&mdashYr eiddoch. ntc., TORWR CKHRYG. .o.-

------.._-------AT EIM BEIRDD

AT EIM BEIRDD Bf'f!i sy<!d yn bed ar ein beirdd? Onid ydynt yn dealt Cynn'aeg? Dywedasomyneinrhifyneyny diwcddaf fod genym ddigon o farddoniacth mown ani ci1we' in is, eto yn ddyddiol Y1' yn derbyn cynyrchion oudi wrthynt. Gwastran' am?er ar(ichiha:tywygwaithyn)ac'cheiddo,acnid ydym yn gyfrifoi am <tdiogeiweh y cynyrchion ynia. 1911. i-lioddNN,cli attitifa ar ,left awen liyd Pac, 1911. ($

- CASI ELLki k, W Y ijD-,zivlLYN

CASI ELLki k, W Y ijD-,zivlLYN 1AR:lc&OEligAD, Rhagtyr 2.&mdashYr ofdd y plisiau fei y cat)iyu:&mdashryrc, yti iyw,o ',s be I'/s dc yr ugnin 11)S pcictiyii, u 9 i 11 wythnos ofd, o 158 i los be y pen dciaid, yii lyw, 6c y pwys wyn, yn tyw, o ?c i b?c y pwys jiui, yn tyw, o 4<: i 4?c y pwys cufiod .euainc, cid y p"ys yn tyw ie!r, o !&s i s y CWpJ yn fyw, y pwys wedi eu i1add a.u rrwsto, o is 6c i 5s yr un wyau, 8 am Is YIIlPIIYIl 11re, YII i-oliau pwy. 0 ls 1- 1 b 2c y l')' yn daipau heb halen ae mewn Ilcstri, Is y pwys. BVRUD Y GWARCHEIDWAID.&mdashAr yr un dydd, cynhatiwyd <yfa.r:ud or Bwrdd niewn ysta.f(?i yn Metros Hati (cadeiryid) Mr. T. Bowen, Llandre (is-gadeirydd), ynghyd a-'r aelodau caniynol:&mdashMrs. Eva.ns, Esgau-, Pcnbryn Mri. E. Davies, Llan- dyssut: J-. Davie Abctcinon D. Jonij Nanty- gragen E. Jone.<, Mock B. Rees, Pencader R. Evans, Cross Hands J. Uavies, GeIIy J. Morgans, Hendy J. Jones, Bwlchclawdd T. Ll. Davids, BIaenafon D. Jones, Blaentlan J. UriQiths, Gwn- dwn N. Davies, Penbane E. Davies, Ftorest J. Recs, PIasnewydd J. D. Owen, Waunfa-wr T. Davies, Bronw')on T. Morris, Cefnmaeemawr J. Ctarke, Cwjn Morgan J. W. Lewis, Perthy- gopa J. Jones, Berian J. Davids, Pontgarcg H. Davies, Pantyrhebog D. Lewis, Frondeg D. D Jones, PenyraUt J. Thomas, Hendrewilym Dr. Jenkins, HenHan a Mr. D. T. George, ysgrifen- ydd. Adroddiadau y Rhcidwe.nyddion.&mdashDarIIenodd y rheidwcinyddion cu rhestra'u cynorthwyol. Yr oedd Mr. E. R-ees wedi talu yn bythcfnos Lbb 9s 3c. i 204 o diodion, a Mr. J. Thomas wedi talu yn yr un amser JB7S 10s. 6c. i 240 o dtodion. Yn Haw y Trysorydd.&mdashYr cedd y swm o JB1,025 13a. 7c. yn Haw y Trysorvdd, vn dwy Mog ar y swm uwch)aw .S500. TIodion yn y Tlotty.&mdashYr oedd 29 o dlodion yn y ty yn yr wythnos gyntaf o'r bythefnos, a 28 yn yr ail wythnos, ar gyfer 19 yn yr amser cyfcrbyniot ddeuddfng mis yn o). Or nifcr yr ocdd 5 yn egwan &eurou meddyHau, a 5 yn mynycitu yr ysgo! ddyddiol. Crwydriaid.&mdashYr oedd 125 o grwydriaid wedi bod yn y tiotty am y bythefnos, ar gyfer 110 yn yr amber cyfcrbyniol y ttwyddyn <Idiwcddaf. Cwasanac'th yn y Tiotty.&mdashCynygiodd Mr." J. Jones, Bwlchclawdd, btcidlais o ddiolchgarwch i'r Parch. W. Fi)'wcII, D.G., (.'asteiincwydd-Emlyn, ac i'r Mri. Griffiths a Thomas, efrydwyr yn Ysgol Ramadegol EmJyn, am gynhal gwasanaeth duwin- yddoi yn y dotty.&mdashCafodd ei fil:c- gan Mrs. Evans, Esgair, a chytunwyd yn unfrydol. Khodd Nadoiig.&mdashCynygiodd Mrs. Evans, Esgair, fod tal -itel -,i ro(.Idi tlodion am wythnos y Nadolig, o Is. yr un i rai mewn oed, a 6c. yr un i btant.&mdashCafodd ei eilio, a chytunwyd yn iinfi-ydol.-M.viiegodcl y C'adcirvdd y byd.(Iai yntau rhoddi ciniaw NadoHg, fct arfer, i diodion y <iotty. CYNGHOR DOSBARTH GWLEDIG LLAN- DYSSUL.&mdashAr yr un.uydd cynhaliwyd cyfarfod i-nisol y Cynghor hwn mewn ystafe11 yn y tlptty. Yr opdd yn bl'e:>enol-lr. J. Davies, Aberelnon .(cadc,l rydtl) Mr. D Jon<s. BiaenHan (is-gadeir- ydd), ynghyd a'r aetodau ereill, a Mri. C. Evans, a,ro)ygwr y Syrdd J. Bowen, arolygwr icchydol Dr. Powell, y meddyg iechydol a Mr. J. Evans, ysg'rifenydd. Arotygwr y Ffyrdd.&mdashMynegodd Mr. Evans fed y gwa:th o adgywdrio Kordd Pcnwalk wedi costi y swm 'o :E18 8s. Yr oedd Mr. T. Morris, Cefnmaes- iiiawr, or farn ne bvddai neu yn cael eu wario ai y ifordd hon y 'byddaj yn

,LLANDVFRfOGI

LLANDVFRfOG DY!)U I.iU )' ythnos cWlw(,ddaf,vn mynwentUati- gvnUo. c)addwyd yr hyn o&dd farwot o'r diwcddar Mr. Tttomas Jotics, Pentre, Ystrad, gynt o G)yn- co!)v. Liandyfriog. Gwf-inyddwyd yn yr Ystrad gan ('anon Lewis, ncer y pt?yf. a'r Parch. &mdash Carston (?urad). Dygsvyd y corph gyda'r trcn i orsaf Ht - Han. ac oddiyno Jfurnwyd yn orymdaith o'i gyffilt- ion i fvnwoit IJangyn))o. Gwcinyddwyd yn IJan- <rvn))o ga,n y Parchn.' E. 0. Jones. M.A., rhcithor H. JonM. ncer Uandyfriog Carston. Ystrady- fodw< Yr ocdd "wroath" brydferth wedi ei danfon o Fgl,,vs v nlwvf. Y nrif aiarwyr oeddvnt: Mr. a Mrs" Rock rottage. Fetindre, a.'r plant: T. Jrot Mr. a Mrs. Jonathan Jones, a'r plant MT. David Jones (me'bion yr ymadawcdig). Dangosir nob cvdvmdcimtad a,'r gatarwyr. Yr oedd yr ymadaw- cdig vn 75, a.c yn adnabyddus i gylcli pang ]:nvn o gvfcHlion, fpt cvmvdcg ca.redig ac Egtwyswr eg- wvdoro!. Yn vstod ei o&euroB gwnacth ei ran yn dda. cvda'r Ysgot Su!. Pan yn bvw yn Liandyfriog uanwodd y swydd o warden yn Eglwys y plwyf. Iw

Advertising

For Value in HOUSEHOUD FURNITURE of every description, go to ,,4 -77 ?%fV?. if. If ?%' ?Mf . ty?f. r M ex ?? A??AAA?-?.iMJL A ??%?A. ? ilronmoncii, & 'I<ous<e F'umishLer . '??l. in?T?f?F??T. ?? ?? A? i? ? ?. ?. ii?. ?A A'? < INSPEOJION CORDIALLY INVITED. ?


Ultraviolet radiation

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

ultraviolet radiation, that portion of the electromagnetic spectrum extending from the violet, or short-wavelength, end of the visible light range to the X-ray region. Ultraviolet (UV) radiation is undetectable by the human eye, although, when it falls on certain materials, it may cause them to fluoresce—i.e., emit electromagnetic radiation of lower energy, such as visible light. Many insects, however, are able to see ultraviolet radiation.

Ultraviolet radiation lies between wavelengths of about 400 nanometres (1 nanometre [nm] is 10 −9 metre) on the visible-light side and about 10 nm on the X-ray side, though some authorities extend the short-wavelength limit to 4 nm. In physics, ultraviolet radiation is traditionally divided into four regions: near (400–300 nm), middle (300–200 nm), far (200–100 nm), and extreme (below 100 nm). Based on the interaction of wavelengths of ultraviolet radiation with biological materials, three divisions have been designated: UVA (400–315 nm), also called black light UVB (315–280 nm), responsible for the radiation’s best-known effects on organisms and UVC (280–100 nm), which does not reach Earth’s surface.

Ultraviolet radiation is produced by high-temperature surfaces, such as the Sun, in a continuous spectrum and by atomic excitation in a gaseous discharge tube as a discrete spectrum of wavelengths. Most of the ultraviolet radiation in sunlight is absorbed by oxygen in Earth’s atmosphere, which forms the ozone layer of the lower stratosphere. Of the ultraviolet that does reach Earth’s surface, almost 99 percent is UVA radiation.

When the ozone layer becomes thin, however, more UVB radiation reaches Earth’s surface and may have hazardous effects on organisms. For example, studies have shown that UVB radiation penetrates the ocean’s surface and may be lethal to marine plankton to a depth of 30 metres (about 100 feet) in clear water. In addition, marine scientists have suggested that a rise in UVB levels in the Southern Ocean between 1970 and 2003 was strongly linked to a simultaneous decline in fish, krill, and other marine life.

Unlike X-rays, ultraviolet radiation has a low power of penetration hence, its direct effects on the human body are limited to the surface skin. The direct effects include reddening of the skin (sunburn), pigmentation development (suntan), aging, and carcinogenic changes. Ultraviolet sunburns can be mild, causing only redness and tenderness, or they can be so severe as to produce blisters, swelling, seepage of fluid, and sloughing of the outer skin. The blood capillaries (minute vessels) in the skin dilate with aggregations of red and white blood cells to produce the red coloration. Tanning is a natural body defense relying on melanin to help protect the skin from further injury. Melanin is a chemical pigment in the skin that absorbs ultraviolet radiation and limits its penetration into tissues. A suntan occurs when melanin pigments in cells in the deeper tissue portion of the skin are activated by ultraviolet radiation, and the cells migrate to the surface of the skin. When these cells die, the pigmentation disappears. Persons of light complexion have less melanin pigment and so experience the harmful effects of ultraviolet radiation to a greater degree. The application of sunscreen to the skin can help to block absorption of ultraviolet radiation in such persons.

Constant exposure to the Sun’s ultraviolet radiation induces most of the skin changes commonly associated with aging, such as wrinkling, thickening, and changes in pigmentation. There is also a much higher frequency of skin cancer, particularly in persons with fair skin. The three basic skin cancers, basal- and squamous-cell carcinoma and melanoma, have been linked to long-term exposure to ultraviolet radiation and probably result from changes generated in the DNA of skin cells by ultraviolet rays.

Ultraviolet radiation also has positive effects on the human body, however. It stimulates the production of vitamin D in the skin and can be used as a therapeutic agent for such diseases as psoriasis. Because of its bactericidal capabilities at wavelengths of 260–280 nm, ultraviolet radiation is useful as both a research tool and a sterilizing technique. Fluorescent lamps exploit the ability of ultraviolet radiation to interact with materials known as phosphors that emit visible light compared with incandescent lamps, fluorescent lamps are a more energy-efficient form of artificial lighting.

Les rédacteurs de l'Encyclopaedia Britannica Cet article a été récemment révisé et mis à jour par Adam Augustyn, rédacteur en chef, Reference Content.


ɿor her bravery she suffered atrociously'

Independent Dublin city councillor Mannix Flynn, who put forward the motion, said Violet Gibson was a person who "for some odd reason, the Irish establishment, and indeed the British establishment, have totally ignored".

"Like most people, and particularly women, who have done extraordinary things they are always pushed into the background," he told BBC News NI.

"If you look at World War One or World War Two, the women were right there with the men.

"Here and there now we pull the odd thing out of the bag to give them their dues, but it is a rare thing."

"For some strange reasons, Violet Gibson became some sort of an embarrassment, she got shunned, they tried to say she was insane to hide the shame."

Mr Flynn said Ms Gibson's family had given their support for the plaque and he expected the proposal to progress to its next committee stage in the coming weeks.

He said while it would be dependent on securing permission of the building's owner, a likely site for the plaque would be her childhood home in the Merrion Square area of Dublin.


Reader Comments

Violet roots

Submitted by Carol on May 21, 2021 - 7:03pm

I have a huge plant. The stem is very thick and is pushing up from the large double pot. It falls over. Can I cut the root shorter? I really no nothing about these plants, it was a gift and it keeps on giving. Just finished flowered the most flowers yet. Probably a good 5 years old.

African Violets

Submitted by Donna Watson on May 6, 2021 - 8:19am

I have a plant that is two african violets growing in the same pot. There is alot of exposed root. Should I attempt to separate the two or just put in a bigger pot and get as much of the root (where leaves have grown and been pulled off) in the soil. They are growing nicely - but more vertically than horizontally - the plants look like they are back to back.

My African violet

Submitted by Sherry on February 23, 2021 - 2:45pm

I repotted my violet a few weeks ago and every since she has been droopy and the edges of the leaves are curling what have I done wrong an what can I do too help it??

African Violet

Submitted by Rosalynn Lagden on February 22, 2021 - 10:39am

I sent for a plant last year in August it arrived as a small plant i planted it & its never grown never done anything i got some fresh soil & replanted it its still never done anything. Whats wrong why hasent it grown? I had a lovely plant i moved house & i lost it i had always grown them so it shows i can keep them. Please can you help me.

Thank you very much. I really

Submitted by elizabeth on September 16, 2020 - 9:03pm

Thank you very much. I really like your flowers. So beautiful!

Helpful

Submitted by Richard on September 10, 2020 - 9:50am

Hi, I wanted to let you know I found your article about growing African violets very helpful. Thank you, Richard

Blooming

Submitted by Linda Coleman on August 21, 2020 - 2:22pm

I have two plants that sit right next to each other. They both get watered and fertilized the same but one blooms and the other one wont. Do you have any ideas.

African Violet Not Blooming

Submitted by The Editors on August 24, 2020 - 3:18pm

Interesting! Are they the same age and size? African violets prefer to be a little bit pot-bound—it can encourage them to bloom. If one of your plants is smaller than the other, perhaps it’s not quite “grown in” enough.

Or, are they different varieties or species? If so, this could explain the difference in care preferences. Try adjusting some aspects of your care for the non-bloomer, such as moving it to a brighter spot, watering less or more, and so on.

African violet plant

Submitted by Geraldine V. Siemens on August 4, 2020 - 5:20pm

My plant has abundant heathy green leaves, no flowers, it has bloomed in the past.
What is wrong with it?

Lighting and Watering

Submitted by The Editors on August 24, 2020 - 3:07pm

Lack of flowering usually results from a problem with either watering or lighting (or both). First try moving the plant to a brighter location. They prefer bright, indirect light, but may be scorched by direct sunlight, so keep them out of south-facing windows.

If it’s still not blooming, consider fertilizing it with an African violet fertilizer. That may stimulate it to produce flowers!

African violet new plants

Submitted by Liz A. Gorson on July 19, 2020 - 5:43pm

I have an AV plant looking strange. Looked under the leaves and found a small single plant..not much of a root just a nub..I barely scraped nub as to take scab off..took plastic wrap and made a small covering several layers. filled wine glass with water, covered top with plastic cover tightly, poked a hole in middle big enough that the nub fits and set plant on it. keep water level up. After a weekish I had a long root, planted it and plant is doing fantastic..I looked just the other day and there were 2 more small plants.. they are on wine glass now..what size pots for the small ones? Won't they grow somewhat? Thank you for reading my story/question!

Moldy soil

Submitted by Ellen Schmidt on July 3, 2020 - 10:07am

I have a healthy looking AV, but it’s soil has white mold growing on it. I keep the soil moist. What should I do about the mold?

Water 2 yr old AV from bottom but drainage water is BROWN.

Submitted by Becky T on May 28, 2020 - 5:05pm

I have a 2 year old AV (not re-potted) who is NOT happy. New growth around center starts then dies. Water which drains off is BROWN. Keep indoors year round and use a grow light. What is wrong with my plant?

Crown rot

Submitted by The Editors on May 29, 2020 - 3:35pm

It sounds like your plant has crown and root rot it could be planted too deeply, too wet (a common cause), or have poor drainage, which doesn’t sound like your plant. But too wet does sound right. The plant may be too far gone, but if it’s not–and you’ll know when you tranplant it– repot in sterilzed soil. AV s can be very finicky even though it seems like everybody else has such an easy time with them.

African violets

Submitted by Margaret Graham on May 16, 2020 - 7:15pm

The leaves on my african violet get almost clear in the stem and then the leaves seem to die and stem gets limp and whole thing drops off. I water from the bottom when soil is dry.Not showing any blooms

Large leaves

Submitted by Elaine Post on May 16, 2020 - 2:12pm

My violets, about five and ten years old, bloom fully and beautifully but the leaves have become very long and large. Should I repot? Are large leaves normal?

I’m having trouble with my

Submitted by Betty on May 10, 2020 - 10:23am

I’m having trouble with my violets having two plants come up side by side. Why is that and how can I just have one

African Violet question

Submitted by Carolyn Cox on April 23, 2020 - 9:49pm

My plant has grown nicely & has a large clump of flowers, but there is hardly any roots. The plant top is heavy and leans. What should I do to get the roots to grow deeper?

Deep Roots

Submitted by The Editors on April 24, 2020 - 1:44pm

Encourage the roots to grow deeper by water from the bottom of the pot rather than the top. Set the pot in the a saucer (if it isn’t already) and put water in the saucer the soil will soak it up. Remember to dump out any excess water from the saucer after the soil is sufficiently moist.

African Violets

Submitted by Steve Buck on April 15, 2020 - 10:23am

How often do you water African Violets?

Watering African Violets

Submitted by The Editors on April 16, 2020 - 3:35pm

There is no set schedule to watering—it all depends on factors like how warm and dry your home is, the time of year, how large your violet and its pot are, and the quality of the potting soil. Generally, the goal should be to keep soil moist—not wet—so this could mean that you need to water once a week or only once every few weeks. Over time, you’ll learn what’s best for your plants and can develop a schedule!

African violets

Submitted by Anna on April 14, 2020 - 7:39am

My African violet bloom looks exactly like a rose, would any of you be able to explain to me?

Double Flower

Submitted by The Editors on April 16, 2020 - 3:17pm

African violets come in range of varieties, including those with “double” flowers, which resemble roses!

How to correct growth?

Submitted by Jane Taylor on April 10, 2020 - 6:36pm

Hi, my violets were in a low light window for several months because of moving, home renovation etc, and now are leggy and leaves stretching out and upwards. They are now in a much better window- how would you reccomend correcting the growth if its possible? just wait until there is enough new growth and eventually snip off the older leaves? or is there anything quicker? thanks! Jane T

African violet propogation

Submitted by Cheryl on March 25, 2020 - 10:06am

my african violet has flowered, and one of the flowers has produced a small green tear drop shaped bulb-like growth in the middle of the flower. is this something i can use to grow more african violets?

Old Plant

Submitted by Lynne on March 7, 2020 - 6:26pm

I have had my grandmother African violet for at least 30 years. I have not idea how long she has had it. Tried to split one time and last one of the two splits. It is growing out of the pot now and working toward the top. The route is thick and crooked. What do I do with it. I am attached to this plant.

Rooting an African violet leaf

Submitted by PH. Spratt on March 6, 2020 - 12:30pm

I pulled some unhealthy-looking leaves from my African violet plant and placed the stems in water, not touching the leaves, with the hope they may root. And indeed they did! There are now roots and tiny leaves appearing in the water.

QUESTION: When/how do I transplant these new shoots into soil?

African violet

Submitted by Pat on February 25, 2020 - 2:04pm

When I repotted my violet, I must have planted it too deep because now the leaves are lying on the dirt. It is very hard to water because there’s only one small opening where I can get water in without touching the leaves. The plant is blooming beautifully so I’m afraid to touch it. Wondering if I should cut off lower leaves to expose base of plant. I use African violet plant food every couple of weeks or when I think it looks like it needs a boost. Lighting is perfect - East window. I rotate the plant every couple of days so all sides get the sun. Still the newest center leaves point straight up. Should I trim lower leaves?

African Violet Leaves

Submitted by The Editors on February 26, 2020 - 3:51pm

If the leaves still look deep green and healthy, there’s no reason to trim them off! As long as the leaves are allowed to air-dry and aren’t kepy continuously moist, there shouldn’t be an issue with getting a bit of water on them. If the leaves start to “melt” or discolor, then you can consider pruning the plant.

Des questions

Submitted by Laura on January 1, 2020 - 9:56pm

I just received two African violets and I have several questions:
-does the pot need to have a hole on the bottom?
-the violets were during winter so the flowers are a bit brown and droopy, how does one give them a boost ?
-I have a self watering bulb, would you recommend using it or not?
Merci

List of site sources >>>


Voir la vidéo: Luxury Lavender Hand Scrub (Janvier 2022).