L'histoire

Attaque terroriste du 11 septembre contre les États-Unis


Les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis ont choqué le monde alors qu'ils regardaient avec étonnement les scènes de désespoir dans l'une des plus grandes villes du monde, New York.

Les attentats, également appelés attentats du 11 septembre, étaient une série d'attentats suicides, coordonnés par al-Qaïda contre des cibles civiles aux États-Unis le 11 septembre 2001.

Le matin de ce jour, quatre avions de ligne commerciaux ont été détournés, dont deux se sont écrasés dans les tours du World Trade Center (WTC) à Manhattan, New York. Un troisième avion a été dirigé par les pirates de l'air pour une collision contre le Pentagone dans le comté d'Arlington, en Virginie. L'épave du quatrième avion, qui devait atteindre le Capitole, a été retrouvée éparpillée dans un champ près de Shanksville, en Pennsylvanie. La version officielle présentée par le gouvernement américain rapporte que les passagers ont fait face aux prétendus pirates de l'air et que lors de cette attaque l'avion s'est écrasé. Les attaques ont causé la mort de 3234 personnes et la disparition de 24 personnes.


La première tour du World Trade Center à New York frappée par un avion


Le deuxième avion s'approchant du WTC juste avant la collision avec la deuxième tour


L'effondrement de l'une des deux tours du World Trade Center


Le Pentagone frappé par un avion pris par des pirates de l'air

Depuis la guerre de 1812, ce fut la première attaque d'effets psychologiques et hautement punitifs imposés par les forces ennemies sur le territoire américain. Causé par une cellule terroriste liée au réseau d'Al-Qaïda, cet ennemi invisible a fait plus de 3000 morts.


Monument à construire sur le site des tours jumelles détruites lors de l'attentat du 11 septembre en l'honneur des victimes.